La poursuite pour plagiat contre le « baron Google » se règle en espèces sonnantes

Un des cas les plus fracassants de plagiat est certainement celui du baron Karl-Theodor zu Guttenberg, dont la brillante carrière en politique (il était alors ministre de la Défense et successeur potentiel d’Angela Merkel) a été interrompue brutalement en février dernier lorsqu’on a mis en lumière que sa thèse de doctorat en droit, obtenu en 2007 de l’université de Bayreuth, contenait une part importante de plagiat.  L’article de Theil donne le détail du plagiat.

Cette mise en lumière a été publiée le 17 février 2011.  Le 23 février l’université de Bayreuth lui retirait son titre de docteur en droit.  Le 1er mars, le baron démissionnait de son poste de ministre, en reconnaissant non pas le plagiat mais le fait d’avoir commis des fautes graves.

Ce cas a généré une vague énorme de méfiance qui a conduit à la vérification des thèses de doctorat  de politiciens, d’administrateurs de haut niveau dans l’entreprise tant privée que publique.   L’onde de choc s’est propagée à une grande partie de l’Europe et elle continue son œuvre.  Le 3 octobre, Ritcher publiait un article dans lequel il affirmait, preuves à l’appui, que le cas du baron n’était que la pointe d’un iceberg.

Aujourd’hui, 25 novembre 2011, les charges de violation du droit d’auteur contre le baron zu Guttenberg (qu’on a surnommé le « baron Google ») ont été abandonnées après que l’homme a fait un don de 20 000 € à un organisme de charité.  Il semble que ce soit une pratique courante pour des infractions relativement mineures.

L’homme s’apprête à publier un mémoire intitulé Unsuccessful, For Now.

Sources :

AFP, « Affaire de plagiat: le ministre allemand de la Défense privé de son doctorat », 23 février 2011.

Theil, Stefan, « The Cheating German Baron – Germany’s young, aristocratic defense minister, touted as Angela Merkel’s successor, quit this week after Internet activists caught him plagiarizing », The Daily Beast, 2 mars 2011.

Ritcher, Goestz, « Googling Baron just tip of plagiarism iceberg »,  The Australian, octobre 2011.

AFP, « Prosecutors close case against Germany’s ’zu Googleberg »,  25 novembre 2011.

Interne : Rapport sur l’offre de formation délocalisée : un moratoire de 5 ans est demandé… et rejeté par le MÉLS (mise à jour)
Le livre audio appelé à croître

Exprimez-vous !

*