Cycles supérieurs Point chaud / en émergence

Du bon dosage des références

L’abondance de références dans un article est un excellent indicateur de l’absence d’esprit critique des auteurs, dixit Hervé Maisonneuve, rédacteur du blogue HM Revues et intégrité (anciennement Rédaction médicale).

Dans sa dépêche du 10 mars dernier, Maisonneuve réagit à l’article Research papers 101: The do’s and don’ts of scientific writing (accessible via Google Scholar) paru dans la revue Materials Today: Proceedings du 18 février 2021 dans lequel on trouve des conseils pour une rédaction réussie d’un article scientifique. La majorité des conseils sont bons :

  • faire preuve de brièveté,
  • donner un titre court (20 mots maximum) qui fait référence aux résultats,
  • utiliser la voie active (plutôt que passive) dans les phrases,
  • bien choisir les statistiques et les illustrations,

Mais il en est au moins un que le rédacteur du blogue estime mauvais, voire inacceptable : citer beaucoup d’articles, surtout dans l’introduction, pour des raisons qu’il juge fallacieuses :

  1. les relecteurs seront sévères si leurs travaux ne sont pas correctement cités ;
  2. L’absence de révision appropriée de la littérature pourrait être un plagiat (je n’ai pas compris) ;
  3. vous aurez probablement plus de lecteurs ;
  4. votre article sera probablement plus cité !

Il serait connu que des relecteurs suggèrent (exigent ?) de citer leurs travaux dans les articles qu’ils relisent. Nous avons signalé en 2016 les instructions du “Journal of Agricultural and Food Chemistry “qui demandent toujours de citer des références de leur revue ‘to a reasonable extent’. De ce fait, il y a de nombreuses données pour montrer que 25 à 30 % des références sont fausses, dont cette étude dans PeerJ.

La pratique responsable envers les citations serait plutôt de limiter ses références à l’essentiel.

J’ajouterai qu’il est beaucoup plus agréable de lire un article qui n’est pas truffé de références à chaque phrase, car il devient difficile alors de reconnaître la véritable contribution intellectuelle du ou des auteures, auteurs. 

Source – Maisonneuve, Hervé. Citez, citez au maximum… quelle honte de voir cette pratique encore recommandée. HM Revues et intégrité (anciennement Rédaction médicale). 10 mars 2021

Concrétiser l'interdisciplinarité en parlant de fruits
Un portail étasunien sur l'immigration des étudiants sans statut officiel

À propos de l'auteur

Sonia Morin

Sonia Morin

Laisser un commentaire

Aliquam at ipsum mattis felis venenatis porta. in dolor facilisis