Le gouvernement canadien se dote d’une structure pour examiner les allégations d’inconduite en recherche

Il y a parfois lieu de se réjouir de s’être trompée.  En effet, dans la dépêche Intégrité en recherche : le gouvernement britannique ne veut pas d’une entité indépendante pour les cas d’inconduite en recherche, publiée le 19 octobre 2011, je rapportais que [l]a position du gouvernement britannique (NDLR : refuser la création d’une entité indépendante) ressemble beaucoup à celle du gouvernement canadien et de ses trois conseils de recherche (CRSNG, CRSH et IRSC) avec leur projet de cadre de référence sur l’intégrité en recherche et dans les travaux d’érudition, attendu lui aussi avant la fin de l’année 2011.

Or, le gouvernement canadien vient d’annoncer ( 5 décembre 2011) la création d’un Groupe de travail sur la conduite responsable de la recherche (GCRR) qui sera chargé, entre autres choses, d’étudier 

les allégations de violation des politiques des trois organismes en examinant les rapports d’investigation des établissements; recommande un recours, le cas échéant, conformément au Cadre de référence; conseille les organismes en ce qui a trait aux questions se rapportant à la conduite responsable de la recherche; et conseille les organismes sur les modifications à apporter au Cadre de référence.

Le groupe de travail sera établi en janvier 2012.  Il sera épaulé par un secrétariat sur la conduite responsable de la recherche (SCRR).  On peut obtenir tous les détails organisationnels sur le site Groupe de travail sur la conduite responsable de la recherche.

La création de groupe répond à la demande formulée par une des membres du Conseil des académies canadiennes telle que rapportée dans un article de Rosanna Tamburri publié dans Affaires universitaires le 30 novembre dernier : « [Martha Crago]  said she would like to see the government adopt the panel’s recommendation to create a new national agency to provide advice and guidance to universities on how to prevent scientific misconduct. »

Sources :

Gouvernement du Canada.  La Conduite responsable de la recherche.  5 décembre 2011.

Tamburri, R.  Tri-council changes policy to curtail incidents of academic fraud – Release of new rules catches universities by surpriseAffaires universitaires.  30 novembre 2011.

Le Block Plan : l’audacieux pari de Quest University
La réussite d'un cours en ligne obligatoire comme preuve de compétence informationnelle

Exprimez-vous !

*