Une classe en sciences humaines sans papier : expérience en cours de la Vitrine technologie-éducation

Dans le cadre d’une expérience qu’elle a lancée, la Vitrine technologie-éducation (VTE) invite les enseignants à « relever le défi de la classe numérique en Sciences humaines, une classe « sans papier », en composant collectivement un cartable numérique constitué de manuels scolaires ou livres numériques, de documents numérisés ou d’origine numérique pertinents et d’une collection d’applications utiles. » On souhaite mettre en commun le vécu de tous ceux et celles qui ont déjà tenté l’expérience et aider les autres qui songent à se lancer dans un projet similaire? Pour participer, suivre les échanges, manifester son intérêt, il faut d’inscrire d’abord comme membre de la Vitrine, puis laisser un commentaire dans la zone LaboVTÉ de notre site Web. Un suivi est aussi possible sur Facebook et Twitter.

La première difficulté éprouvée semble bien celle de pouvoir fournir en mode numérique toutes les sources d’information et de lecture que le professeur demande à ses étudiants de lire. Pour bonifier la démarche, on a créé une zone Médiathèque sur le site Web afin d’y déposer des articles présentant des manuels scolaires numériques ou encore des bibliothèques regroupant des livres numériques, des images, des audios et des vidéos. La consultation ne fait que commencer, mais il sera sûrement intéressant de suivre son évolution.

On rapporte également l’expérience d’une classe numérique effectuée à l’automne 2010 par Bill Celis, professeur associé à l’école de communication et de journalisme Annenberg de l’University of Southern California (USC). Une présentation ppt résume l’expérience vécue de cette  classe sans papier.

Source : Courriel de la Vitine technologie-éducation. « LaboVTÉ – La classe numérique en Sciences humaines… vers une classe sans papier? », 6 décembre 2011.

Le Block Plan : l’audacieux pari de Quest University
Rehausser l'apprentissage en classe par le « peer instruction »

Exprimez-vous !

*