Wikipédia comme exercice rédactionnel et appropriation des TIC

Marie Martel, bibliothécaire et docteure en philosophie, a décidé d’aller au-delà de la mauvaise presse faite à Wikipédia dans le milieu de l’enseignement. On sait en effet que plusieurs professeurs ne reconnaissent pas cette encyclopédie libre et collaborative en ligne comme source bibliographique à cause de la qualité douteuse de certains de ses contenus.
« D’autres pointent l’usage sans discernement que font les étudiants de ces mêmes contenus rédigés par des lecteurs et modifiés en permanence. »

Malgré tout, le projet Wikipédia progresse indéniablement et sa crédibilité augmente également comme en fait foi une comparaison de la véracité de ses données par rapport à celle de l’encyclopédie Britannica, publiée par la prestigieuse revue Nature en décembre 2005. Marie Martel explique ce phénomène par ces mots : « Wikipédia est aussi une encyclopédie d’exception en raison de la cohabitation des savoirs experts et communs/amateurs et de la valeur inégale, et non étanche, de la validité de ces contributions laquelle tend à surdévelopper les capacités de la pensée critique chez les utilisateurs. Aucun autre livre n’a entretenu de telles dispositions sceptiques chez les lecteurs à l’égard de l’autorité et des savoirs, de leurs statuts finis, construits, provisoires. Wikipédia a rendu l’ère du soupçon définitive. Apprendre, c’est prendre ses précautions« .

Pour aller plus loin dans sa reconnaissance d’une valeur certaine à cette encyclopédie, Marie Martel a choisi avec un autre collègue, professeur à l’Université de Montréal et responsable du cours de philosophie des sciences, de s’appuyer sur Wikipédia dans le cadre de leur projet pédagogique pour un cours de philosophie sur l’infini. Dans son récit, l’auteure indique l’existence d’un guide d’utilisation de Wikipédia en classe et énonce les grandes lignes de sa démarche :

  1. présenter le projet aux étudiants;
  2. former, autant que possible, des équipes de deux;
  3. choisir un auteur et réaliser un article court, soit entre une ou deux pages, sur un wiki interne développé en parallèle;
  4. appuyer chaque affirmation par des références;
  5. soigner l’écriture afin qu’elle soit impeccable;
  6. commenter, en mode collaboratif, les textes réalisés par les autres équipes à l’étape de la production;
  7. déposer les articles produits sur Wikipédia. »

Tété Enyon Guemadj-Gbedemach conclut que : « De cette expérience réussie, on pourra tirer une suite de conclusions dont la principale est la possibilité de convoquer sereinement Wikipédia en classe pour former les apprenants à la production de contenus dans un projet global d’acquisition de compétences informationnelles. Cette expérience que l’auteure entend reprendre prouve à suffisance que les voies d’innovation pédagogique par les TIC ne sont pas impénétrables pour peu qu’on s’arme d’audace. »

Source : GUEMADJI-GBEDEMACH, Tété Enyon. « Étudier Wikipédia à l’université », dans Thot Cursus du 7 novembre 2011, reprenant l’article de Marie MARTEL publié sur son blogue Bibliomancienne, « Wikipédia comme projet pédagogique décliné à l’infini », du 18 août 2011.

Vikidia : intérêt pédagogique pour des jeunes rédacteurs de wiki
Il existe des postes de professeurs centrés sur à l'enseignement ici, au Canada

Exprimez-vous !

*