L’importance sous-estimée du design d’information (en éducation et ailleurs)

J’ai été exposé pour la première fois aux travaux de Edward Tufte en 2007, en lisant un article du blog de Jeff Atwood à son sujet. Atwood avait déjà écrit sur son propre premier contact avec l’œuvre de Tufte auparavant. J’ai par la suite eu la chance d’assister à un cours d’une journée par Tufte, titré Presenting data and information, en mars 2008 (avec Alain Mélançon). Je recommande chaudement cette formation à quiconque travaille de près ou de loin en communication écrite ou visuelle. Les quatre livres de Tufte, riches et passionnants, sont remis à tous les participants au début du cours. Il y a plusieurs leçons à tirer des principes énoncés par Tufte, mais je veux aujourd’hui mettre en lumière un des « méta-principes » : en faisant un portrait en noir et blanc on pourrait dire que le design ne réfère pas tant à l’apparence d’une chose, mais essentiellement à son fonctionnement. C’est aussi vrai pour le design graphique que ça l’est pour le design industriel.

Pour Tufte, le design d’information est rien de moins qu’un outil cognitif qui doit favoriser la compréhension du contenu présenté. J’étends ce principe au monde de l’éducation : le design du matériel pédagogique et didactique est un aspect grandement sous-estimé de la valeur cognitive de ce matériel. Je postule que du matériel pédagogique préparé en respect des principes de design d’information sera un outil d’apprentissage significativement plus efficace que le matériel conventionnel. On pourrait dire que le design d’information est de la science cognitive appliquée, au même titre que l’ingénierie est de la science physique appliquée.

Les gens intéressés à un résumé des principaux principes de design promus par Tufte peuvent consulter ce plan de cours très détaillé de l’Université de Washington, qui offre un cours spécifiquement sur le sujet.

La supervision pédagogique en enseignement de l'éducation physique
Et si demain on ne découvrait le monde que par la vidéo...

Commentaires

  1. lucie c. gagnon a écrit:

    Je me permettrai d’ajouter un petit quelque chose à ton postulat…

    du matériel pédagogique préparé en respect des principes de design pédagogique et de design d’information sera un outil d’apprentissage significativement plus efficace que le matériel conventionnel.

    Encore faudrait-il définir ce qu’est un matériel conventionnel….

    J’ai regardé le plan de cours de Tufte. Il utilise quelques principes de design pédagogique mais, bien entendu, il se concentre sur l’aspect graphique de l’information.

    De bonnes discussions en vue!!

  2. echamberland a écrit:

    Merci pour l’intérêt Lucie!

    Dans ce court texte, j’entends par matériel conventionnel tout instrument de présentation d’information à caractère pédagogique qui n’a pas été conçu en connaissance et application des principes de design d’information.

    Je maintiens mon postulat même si le design pédagogique est pris en considération. Bien sûr, je ne veux aucunement occulter l’importance du design pédagogique, au contraire. Je dis simplement qu’on peut y ajouter une couche supplémentaire de raffinement. Je pourrais même reformuler mon postulat en disant que le design pédagogique intégral implique le design d’information.

    Je suis tenté de faire une comparaison. Nos ancêtres travaillaient très bien la terre avec leurs animaux de ferme. Puis, on a inventé les tracteurs, qui permettaient de faire le même travail plus rapidement. Une fois les tracteurs inventés et accessibles, ils auraient été fous de s’en passer! De façon analogue, les principes de design popularisés plus récemment nous permettent de gagner en efficacité de communication et de compréhension, en s’ajoutant aux autres progrès qui ont précédé et à ceux qui sont concomitants.

Exprimez-vous !

*