Démontrer la valeur de la formation universitaire par l’évaluation des apprentissages de haut niveau

Les institutions d’enseignement post-secondaires sont nombreuses à mettre de l’avant l’importance du développement chez leurs diplômés d’habiletés intellectuelles cruciales dans un contexte d’économie du savoir, telles la pensée critique ou les capacités communicationnelles… Mais parviennent-elles vraiment à les évaluer? C’est la question que pose Harvey Weingarten, président du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur et ancien recteur de l’université de Calgary.

Dans sa lettre ouverte publiée dans Affaires Universitaires, il rappelle l’importance de renforcer des mécanismes d’évaluation des apprentissages en lien avec ces habiletés intellectuelles par ailleurs difficiles à mesurer. Il y voit une exigence incontournable dans un contexte où la formation universitaire se voit de plus en plus critiquée et où elle doit faire la preuve de la pertinence de la formation qu’elle propose dans un contexte de crise économique et de diversification de l’offre de formation. Son appel trouve d’ailleurs écho dans les médias; à preuve le Globe and Mail qui mettait récemment de l’avant la valeur d’une formation universitaire ouverte et englobante pour les étudiants d’aujourd’hui.

Harvey Weingarten rappelle au passage les initiatives américaines et européennes en ce sens, notamment le Collegiate Learning Assessment américain visant l’évaluation les capacités de pensée critique des étudiants (dont les résultats ont été utilisés par les auteurs d’Academically Adrift et critiqués par leurs détracteurs), le mouvement d’uniformisation des programmes et des diplômes universitaires de l’Union européenne ainsi que le projet d’évaluation des performances des étudiants et des universités de l’OCDE qui recueille, entre autres, des données relatives aux résultats d’apprentissage. À son avis, les institutions canadiennes ont fort à faire pour rester dans la course et ce dans un contexte où plus que jamais, l’étudiant d’aujourd’hui a l’embarras du choix.

Sources :

Weingarten, Harvey, « Qu’ont appris les étudiants? », Affaires universitaires, 11 octobre 2011.

Tamburri, Rosanna, “ Why university shouldn’t just be a ticket to a job”, The Globe and Mail, 24 octobre 2011.

Créer des jeux... mobiles... en service à la communauté... accompagné par des experts
Interne : Les mentors étudiants de l’université de Calgary : du « service learning » dans sa propre classe

Exprimez-vous !

*