L’Ontario entend créer trois universités de 1er cycle

Le gouvernement ontarien, nouvellement réélu, a promis de construire trois nouvelles universités de 1er cycle où l’enseignement et l’apprentissage seront LA priorité, à la différence des universités dites de recherche.  On annonce que 80 % de la charge professorale sera consacré à l’enseignement, 10% à la recherche et 10% au service à la collectivité.

On prévoit y offrir des programmes branchés sur les besoins économiques de la société, certains professionnels (orientés vers le marché du travail), d’autres généraux (pour la poursuite d’études aux cycles supérieurs).  On souhaite qu’un certain nombre de cours soient offerts à distance.  On annonce aussi que les classes seront plus petites (environ 45 étudiants), ce qui favorisera des contacts plus directs avec les professeurs.

Le gouvernement affirme, chiffres à l’appui, que la construction de ces universités de 1er cycle sera moins onéreuse que le développement de campus d’universités existantes.  Ce type d’universités est bien connu aux États-Unis et il existe en Colombie-Britannique et en Alberta.

David Trick, ancien sous-ministre de l’enseignement supérieur en Ontario, est co-auteur de l’ouvrage Academic Reform: Policy Options for Improving the Quality and Cost-Effectiveness of Undergraduate Education in Ontario, qui sera publié le 2 novembre 2011.  Cet ouvrage fait suite à un autre publié en 2009 intitulé Academic Transformation, qui avait fait l’objet d’une dépêche par Gabrielle Gagnon le 4 décembre 2009 (Pour une réforme du système d’éducation postsecondaire en Ontario).

Source

Trick, David, « New universities for Ontario », The Star.com, 14 octobre 2011.

Interne : La TÉLUQ lance un cours sur l'enseignement efficace fondé sur les données probantes
Google et Pearson lancent un nouvel environnement numérique d'apprentissage: OpenClass

Exprimez-vous !

*