Les webradios au service de la pédagogie

Depuis l’avènement de la première radio portative en 1960, les technologies ont fait de grands bonds nous offrant maintenant l’option de la webradio. Apparue dans les années 1990, mais mieux développée depuis le tournant du présent millénaire, « [l]a webradio ou netradio est une station de radio qui émet à partir d’Internet grâce à la technologie de la lecture en continu. »

Avantages

« Comparée aux radios classiques, la webradio présente d’énormes avantages :

  • la diffusion se réalise uniquement à partir d’un logiciel serveur (commercial ou libre);
  • cette diffusion ne nécessite que très peu de moyens financiers et humains;
  • [l’auditeur] peut écouter sa radio partout et à n’importe quel moment à condition de disposer d’une connexion à Internet, alors que dans le cas des radios classiques, l’écoute ne peut se faire que dans une zone de couverture donnée;
  • l’écoute d’une webradio se fait à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone intelligent doté d’un lecteur multimédia. Il n’est donc plus besoin de s’encombrer d’un dispositif de réception autre que celui que l’on utilise régulièrement pour accéder à Internet. En outre, l’auditeur écoute ce qu’il veut et généralement des programmations qu’on ne trouve pas forcément sur les radios FM ou grandes ondes;
  • pour le diffuseur, les contraintes administratives préalables à l’émission radiophonique sont largement minorées voire supprimées. Par exemple, il n’est pas nécessaire d’effectuer une demande d’installation et d’autorisation de fréquence;
  • les webradios ne sont pas soumises aux quotas imposés aux diffuseurs nationaux;
  • elles ne sont assujetties au paiement des redevances qu’en cas de diffusion de contenus protégés par des droits d’auteur. Raison pour laquelle, certaines ne diffusent que des oeuvres sous copyleft. »

Variété de webradios

Les webradios se trouvent sur Internet, mais pour ce faire, on doit passer par des annuaires de référencement qui font un travail de classement et parfois d’évaluation.En matière musicale, le portail incontournable est Radionomy où on retrouve des centaines de webradios classées en huit catégories et de nombreuses sous-catégories. 

Par ailleurs, au-delà des webradios musicales, on commence à voir poindre des webradios qui ne diffusent que des contenus pédagogiques, sorte de prolongement des podcasts éducatifs déjà connus. « Elles peuvent être initiées de façon globale ou s’insérer dans le cadre d’un établissement scolaire – comme c’est le cas au Lycée Marie Curie. »

En faisant une recherche plus approfondie, le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information indique cinq établissements scolaires en France utilisant la webradio. On y explique également les besoins techniques liés à ce medium ainsi que les bonnes pratiques puisqu’on fait appel à de l’oralité sans soutien d’images. Par ce site ainsi que d’autres, on comprend que l’utilisation de la webradio au lycée, l’équivalent de notre ordre secondaire, est surtout utilisé dans le cadre de l’apprentissage du français, autant pour la rédaction que pour son expression. On a même mis sur pied des formations permettant à un enseignant de réaliser de a à z un projet de webradio dans son établissement scolaire. Quelques exemples d’utilisation à l’ordre primaire sont aussi en ligne, comme celui de l’école élémentaire de Gençay. À l’ordre collégial, l’intérêt va davantage dans le sens d’une éducation aux médias, par exemple le projet du CDDP [Centre départemental de documention pédagogique] de Charente-Maritime et l’Inspection Académique (malheureusement, les liens complémentaires ne fonctionnent pas). 

La France semble donc avoir une longueur d’avance sur le sujet. Au Québec, peu de choses semblent ressortir au-delà de ce qui se passe sur le site de Radio-Canada, mais qui est du ressort musical avant tout.

Source : GUEMADJI-GBEDEMASH, Tété Enyon. « Connaissez-vous les webradios? », article publié dans Thot Cursus, 10 octobre 2011.

Source originale : BOUTELOUP, Vincent. « Les webradios », article publié sur le site de l’acim, portail des bibliothécaires musicaux, 15 juin 2011.

Les approches pédagogiques canadiennes intéressent l'étranger
Les caractéristiques d’une université innovatrice selon le pdg du Conseil canadien de la qualité de l’enseignement supérieur

Exprimez-vous !

*