Sondage sur l’utilisation des médias sociaux à l’université

Faculty Focus a publié la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de son lectorat, visant à évaluer l’utilisation des médias sociaux dans les universités.  L’explosion de l’utilisation de services tels que Facebook, Twitter et LinkedIn chez les internautes met de la pression sur les institutions qui cherchent à baliser l’usage des médias sociaux dans un contexte de formation: ces résultats apportent donc des éléments intéressants pouvant soutenir notre propre réflexion.

Voici les grandes lignes des résultats obtenus:

  • Au niveau de la représentativité de l’échantillon: la majorité des répondants (n=862) sont des professeurs, ayant plus de 5 ans d’expérience et œuvrant surtout dans des collèges publics;
  • L’utilisation des ordinateurs portables est de plus en plus permis (environ 83 % des répondants), alors que l’utilisation de téléphones intelligents l’est également, mais dans une moindre mesure (environ 52 %);
  • Les répondants utilisent, dans l’ordre, Facebook (environ 85 %), LinkedIn (67 %) et Twitter (50 %), Facebook étant également le service le plus utilisé sur une base quotidienne (environ 45 % des répondants) et celui qui est utilisé depuis le plus longtemps;
  • Les répondants perçoivent LinkedIn comme étant le réseau correspondant davantage à une utilisation professionnelle (43 %), mais considèrent aussi que Facebook peut convenir à des usages à la fois professionnel et personnel (46 %).
  • La majorité des répondants ont évité d’inclure des étudiants dans leur cercle d’amis ou de connaissances pendant qu’ils étaient encore aux études, mais étaient plus ouverts à le faire une fois que ces derniers avaient obtenus leur diplôme;
  • La majorité des répondants auraient discuté de la question de la gestion de la réputation en ligne avec leurs étudiants (environ 68 %);
  • Les répondants soulignent certaines problématiques vécues en classe, telle que la distraction causée par l’utilisation de Facebook par les étudiants pendant un cours, mais affirment ne pas avoir vécu de difficultés relatives à la triche ou à la cyber-intimidation utilisant les médias sociaux;
  • Plus de 56 % des répondants pensent accroître leur utilisation des médias sociaux en classe;
  • Parmi ceux qui n’utilisent pas les médias sociaux en classe actuellement, peu seraient enclins à le faire dans le futur;
  • La majorité des répondants ne savaient pas si leur institution avait instauré une politique d’utilisation des médias sociaux (près de 41 %), alors que près de 30 % affirmaient que leur institution n’avait aucune politique en place.

Le rapport détaillé incluant les commentaires émis par les répondants peut être téléchargé sur le site suivant [NDLR: il faut créer un compte pour accéder au document, mais le service est gratuit]: http://www.facultyfocus.com/free-reports/social-media-usage-trends-among-higher-education-faculty/.

Source : Social Media Usage Trends Among Higher Education Faculty. Faculty Focus Special Report, septembre 2011.

Apport remarqué d'un jeu vidéo dans la recherche d'une cure contre le sida
Une webtélé pour le Droit et le Management des Affaires

Commentaires

  1. Sylvie Hallé a écrit:

    « Le centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) au Québec vient de publier le fascicule médias sociaux de son enquête NETendances 2011. Celui-ci met en lumière les habitudes de navigation Internet des Québécois et plus particulièrement la place de plus en plus importante occupée par les médias sociaux dans la vie des adultes québécois. »
    http://www.geeksandcom.com/netendances-2011-le-cefrio-publie-son-fascicule-sur-lutilisation-des-medias-sociaux-au-quebec/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+GeeksAndCom+(Geeks+and+Com’)

Exprimez-vous !

*