Formation continue en France : toujours majoritairement en présentiel

Selon un sondage effectué par Ipsos et Logica Business Consulting pour le compte de l’Afpa, deux tiers (67  %) des salariés interrogés indiquent « avoir reçu une formation professionnelle dans les cinq dernières années. Un chiffre en baisse par rapport à 2006 (71 %). La baisse est surtout sensible en comparant les taux dans la dernière année. En 2011, 37 % des salariés déclaraient avoir suivi une formation contre 44 % en 2006, ce que l’étude explique par le « gel des dépenses de formation » lié à la crise . » L’enquête a été effectuée auprès de 4 395 salariés et 400 chômeurs, entre le 26 avril et le 12 mai 2011.

« L’étude estime qu’« on ne forme pas plus aujourd’hui qu’il y a cinq ans, mais [qu’on] forme mieux » : plus des trois quarts (78 %) des salariés formés estiment que la formation leur a été utile, des formations jugées d’autant plus utiles qu’elles sont récentes et qualifiantes, et 60 % qu’elles ont favorisé leur évolution professionnelle. »

On dénote que la formation a lieu « très majoritairement en groupe, en salle avec un formateur (84 %) alors que le e-learning ou les formations mixtes restent faibles (3 %). Ce sont les dirigeants et cadres supérieurs qui bénéficient le plus de tutorat et de coaching (26 %, contre 9 % de moyenne générale). »

Comme autre statistique issue de l’étude, «42 % des salariés considèrent que leur entreprise ne se préoccupe pas assez du développement des compétences alors que 7 % trouvent qu’elle en fait trop (essentiellement 24 % des cadres supérieurs et dirigeants). 56 % s’estiment bien informés sur l’évolution de leur métier et 52 % sur celle de leurs compétences. À peine plus de la moitié connaissent les dispositifs de la formation continue. »

On observe également que les cadres et les professions intermédiaires semblent en général plus formés que les employés de la vente et des services ou les ouvriers, dont plus de 35 % n’ont jamais suivi de formation. Évidemment, « les salariés à temps partiel en CDD et plus encore en intérim, sont moins formés, tout comme passé 40 ans, les salariés sont moins régulièrement formés que la moyenne. Si 41 % des chômeurs ont suivi une formation pendant leur période de chômage, aucune n’a été proposée à 59 % des 55 ans et plus et 62 % des 50-54 ans. »

Thot Cursus qui mentionne la nouvelle dans son infolettre du 19 septembre 2011 se demande pourquoi, en ces temps d’économies et de coupures [sic] budgétaires, « la formation à distance ne pénètre pas plus dans certains milieux… ça ne fait pas perdre des jobs au contraire, il se donne plus de formation! »

Source : DELAMER, Béatrice. « Moins formés qu’il y a 5 ans, toujours majoritairement en présentiel (Ipsos / Afpa) », publié dans Le Quotidien de la formation, le 20 juin 2011, et repris dans le site Web du Centre Inffo, s. d.

Définition élargie de la « formation hybride » et stages associés à la FAD
Interne : L'Université Laval... à Montréal

Exprimez-vous !

*