Les étudiants natifs numériques préfèrent les cours en présentiel

Le Times Higher Education rapporte les conclusions d’une étude (PDF) de la firme Higher Education Strategy Associates sur l’état du e-learning dans les universités canadiennes en 2011. La conclusion-choc? Les étudiants, tous natifs numériques qu’ils soient, ne sont pas vraiment emballés par le e-learning et ils apprécient généralement davantage les cours magistraux. Les ressources électroniques sont perçues comme des compléments intéressants, mais pas comme une alternative équivalente.

Le rapport fait une relation entre le discours voulant qu’il faille adapter l’université aux natifs numériques et la prolifération du e-learning dans les universités, incluant les ENA tels que Moodle, WebCT ou Blackboard. Or, selon ses auteurs, les prescriptions issues de la notion de natif numérique voulant que cette génération apprenne différemment, et que l’on doive remanier la formation en conséquence, s’appuient sur des « preuves » ténues. L’étude qu’ils publient illustre le point de vue de ces étudiants. Et semble-t-il que les étudiants ont plus d’intérêt pour les ressources statiques (par exemple, des lectures en format électronique) que pour les ressources dynamiques (par exemple, des forums de discussion ou des quiz).

Une explication possible rapportée par les auteurs est que les natifs numériques ne sont peut-être pas si attachés aux technologies qu’on a bien voulu le faire croire. Les auteurs posent aussi l’hypothèse que peut-être que les ressources électroniques d’apprentissage ne sont pas encore assez sophistiquées pour susciter l’engagement des natifs numériques ou pour améliorer de façon significative les apprentissages. Ils proposent que les universités s’investissent davantage tant en recherche qu’en développement pour élaborer du e-learning de qualité qui réalise le plein potentiel de ces technologies.

Outre cette conclusion, le rapport est fort intéressant pour ses nombreux tableaux qui donnent un portrait de la prévalence de divers types de e-learning et des perceptions des étudiants à cet égard.


Référence complète du rapport

Jason Rogers, Alex Usher, Edyta Kaznowska (2001) «The State of E-Learning in Canadian Universities, 2011: If Students Are Digital Natives, Why Don’t They Like E-Learning? », Higher Education Strategy Associates Intelligence Brief 4, Higher Education Strategy Associates.

Un modèle pour réussir le tutorat en FAD
Des baladiffusions gratuites pour apprendre des langues étrangères

Commentaires

  1. Sylvie Hallé a écrit:

    Je viens de trouver que Denys Lamontagne a aussi repris ce rapport dans un article du 13 septembre 2011 de Thot Cursus : http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/17518/pourquoi-les-etudiants-universitaires-canadiens-aiment/

Exprimez-vous !

*