Finie l’utilisation de Turnitin à Dalhousie

Dalhousie University a cessé d’utiliser le logiciel de détection de similitudes Turnitin, notamment parce que les données sont entreposées sur des serveurs américains, ce qui signifient qu’elles sont soumises au Patriot Act, lequel donne accès aux données personnelles.

Les étudiants de Dalhousie University jubilent, car pour eux, le recours à ce logiciel présupposait qu’ils étaient tous potentiellement des tricheurs, ce qu’ils dénonçaient avec force.  Ils étaient également très préoccupés, comme les étudiants de McGill et Concordia, du fait que leurs données personnelles soient soumises au Patriot Act.

La direction de Dalhousie assure qu’elle trouvera un autre moyen de démontrer l’importance qu’elle accorde à l’intégrité intellectuelle.

Source :

Dehaas, Josh, « Dalhousie abandons anti-plagiarism software- Victory for student groups », Macleans OnCampus,  2 septembre 2011.

La crédibilité des articles scientifiques en cause
Le marché de la formation à distance aux Etats-Unis : concurrence et partenariats

Exprimez-vous !

*