Utilisation de Turnitin : une expérience amère conduit à un changement pédagogique

Panagiotis Ipeirotis, professeur à la Stern School of Business (New York University) a fait usage du logiciel de détection de similitudes Turnitin dans un de ses cours.  Bien qu’il ait « attrapé » 22 (sur 128) étudiants qui avaient plagié, il déplore 1) la dégradation du climat dans sa classe (méfiance de part et d’autre); 2) le temps précieux passé à traiter les cas de plagiat et ce, au détriment de la préparation de son cours; 2) la mauvaise évaluation de son cours par ses étudiants (résultant en un bonus salarial moindre).

Professeur Ipeirotis a raconté son expérience sur son blogue sous le titre « Why I will never pursue cheating again ».  La dépêche contenait des détails très personnels, dont la citation d’un message d’un étudiant qui justifiait pourquoi il avait plagié.   La dépêche est devenue virale et on estime qu’elle a été lue par des centaines de milliers de personnes.  Un collègue d’une autre université a fait parvenir à NYU une mise en demeure stipulant que la dépêche portait atteinte à la vie privée d’un étudiant.  La dépêche a été retirée du blogue; l’administration de l’Université arguant que la lutte au plagiat est une affaire interne.

Le professeur Ipeirotis retient de son expérience de lutte anti-plagiat la leçon suivante : Rather than police plagiarism, professors should design assigments that cannot be plagiarized.  Il donne trois exemples :

  • rendre les projets étudiants publics;
  • demander des présentations orales à être évaluées par les pairs;
  • demander la création de sites Web et évaluer en fonction du nombre de clics obtenus.

La leçon va dans le sens de la formation que Catherine et moi offrons au personnel enseignant de l’Université de Sherbrooke.

Source :

Parry, Marc, « NYU Prof Vows Never to Probe Cheating Again—and Faces a Backlash »,  The Chronicle of Higher Education, 21 juillet, 2011.

Quelques conseils pour « vivre » avec le plagiat
La guerre des brevets fait rage dans le marché mobile

Exprimez-vous !

*