Cathy Davidson changera-t-elle le système scolaire américain ?

Il y a un certain temps que les membres de la cellule de veille du SSF suivent le travail de Cathy N. Davidson, professeure de littérature de l’Université Duke, visionnaire quant aux apports du numérique à la formation et à la collaboration interdisciplinaire. Or, il semble que nous ne soyons pas les seuls…  Vérifiant ses disponibilités à donner une conférence, j’ai pu constater qu’elle a été passablement active ces deux dernières années (et qu’elle sera probablement fort occupée dans les prochains mois) : Un nouveau livre qui sort en librairie le 18 août 2011 et des responsabilités administratives, voire nationales…

« Her most recent book, Now You See It: How the Brain Science of Attention Will Transform the Way We Live, Work, and Learn, published by Viking Press in August 2011, was named by Publishers Weekly « one of the top ten science books » of the Fall 2011 season. She is currently on an author tour for ‘Now You See It’. More information about the book, including an author blog, a listing of book tour appearances and a media kit is available at nowyouseeit.net.

During the 2009-10 academic year, Dr. Davidson chaired Duke University’s Digital Futures Task Force, whose university-wide open access policy was unanimously accepted by Duke’s Academic Council in March of 2010. In 2010, President Obama nominated her to a six-year term on the National Council on the Humanities, a position confirmed by the Senate in July 2011. » (entrée Wikipedia)

Je ne peux qu’imaginer la difficulté que cela représente d’amener une institution aussi traditionnelle que Duke a adopter l’accès libre de ses publications scientifiques.  Par ailleurs, au National Council on the Humanities, Mme Davidson participera jusqu’en 2017 à présenter des avis au président du National Endowment for the Humanities, comité qui octroya l’an dernier 171 millions de dollars de financement à la recherche en sciences humaines aux États-Unis.

Au-delà de la gazette mondaine, il m’apparaît intéressant de constater à quoi ressemble le parcours médiatique presqu’obligé d’une intellectuelle américaine en pleine ascension.  Mme Davidson a désormais son site Web qui annonce son nouveau livre et sa tournée, elle contribue à des magazines populaires (Psychology Today), fait l’objet d’une critique (dithyrambique) dans le New York Times.

Surtout, toutes ces tribunes lui donnent l’occasion de mettre de l’avant les idées de son dernier livre qui porte sur l’économie de l’attention à partir des derniers travaux en neurosciences. Pour elle, les mondes de l’éducation et du travail actuels, héritiers du XIXe siècle industriel, doivent être revus en profondeur. Ils ne correspondent plus à la manière dont nos esprits, faconnés par le numérique appréhendent le monde. Plusieurs des entrées de son blogue concernent d’ailleurs le système scolaire américain et combien il ne forme plus adéquatement les élèves à la société actuelle.

Je vais suspendre mon jugement puisque je n’ai pas encore lu le livre, mais j’avoue une petite inquiétude : cela ne vous rappelle pas les territoires nébuleux où s’était aventuré très imprudemment un certain Mark Prensky ?

Sources :
Davidson, Cathy, Now You See It, blogue sur www.cathydavidson.com [consulté le 13 août 2011]

Heffernan, Virginia, « Education Needs a Digital-Age Upgrade », New York Times Opinionator, 8 août 2011.

Kamenetz, Anya, « Duke’s Cathy Davidson Is Fixing The Future Of Distraction », Fast Company, 12 juillet 2011.

Compétences requises chez les personnes formatrices dans le contexte de FAD
Lire ses livres dans les nuages: Amazon fait un pied de nez au App Store d'Apple

Exprimez-vous !

*