Colloque « Le plagiat de la recherche scientifique »

MISE EN CONTEXTE

Conscients de la gravité et de la recrudescence des plagiats dans le domaine de la recherche scientifique, frappés par la diversité – pour ne pas dire plus – des réponses actuelles, plusieurs chercheurs en sciences humaines, spécialisés et expérimentés qui ont déjà attiré l’attention sur cette question, Geneviève Koubi et Gilles Guglielmi ont choisi d’organiser un colloque interdisciplinaire et international sur le plagiat en recherche scientifique.

Ce colloque réunira des universitaires engagés sur ce sujet depuis plusieurs années et présente sur l’Internet, Michelle Bergadaà (Université de Genève : site Fraude et déontologie des acteurs universitaires), Jean-Noël Darde (Université Paris 8 ; site Archéologie du copier-coller) et Hélène Maurel-Indart (Université de Tours : site Le Plagiat), ainsi que d’autres intervenants académiques dont les recherches ont croisé ce thème.

BUTS 

  • Préciser les éléments de définition du plagiat scientifique ou plagiat des travaux de recherche
  • Approfondir les moyens de le caractériser
  • Construire les principes d’une réponse consensuelle qui pourrait y être donnée en fonction des priorités des acteurs impliqués : plagiés, institutions académiques, éditeurs, communauté scientifique.

La problématique générale, les hypothèses et le champ de la recherche ont été précisés dans les cinq séminaires préparatoires au colloque.

Site WEB du colloque : www.plagiat-recherche.fr

En France, le plagiat dans les thèses ébranle le monde universitaire
Des revues scientifiques prestigieuses, dont Nature, sont désormais équipées d’un logiciel de détection de plagiat

Exprimez-vous !

*