À quoi ressemble la bulle en éducation ?

Selon Trent Batson, qui signe « Is Higher Education Ready for “The Education Bubble ? », l’expansion des technologies de l’information la bulle en éducation et son taux de pénétration dans notre culture ont démultiplié les sources de formation, occasionnant du coup des cellules orageuses  dans le monde universitaire, notamment pour la formation au premier cycle. Cette bulle est multidimensionnelle :

  • financière : les frais d’inscription montent en flèche alors que l’économie ne va pas bien et que les étudiants risquent de ne pas pouvoir rembourser leur dette étudiante.
  • pratique : le diplôme ne garantit plus un emploi et la majorité des employeurs décrient les lacunes des diplômés en termes de compétences recherchées par le marché du travail.
  • culturelle : les professeurs préfèrent un enseignement qui sera utile toute la vie alors que les étudiants ont besoin d’une formation adaptée au marché du travail.
  • économique : le monde du savoir a besoin d’habiletés bien différentes de celles d’il y a 15 ans.
  • institutionnelle : le corps professoral est confronté à une grande variété de changements, qui dépassent parfois son entendement, et il est mal préparé ou peu soutenu pour s’y adapter.

D’après Batson, tous les ingrédients pour une tempête (lire l’éclatement de la bulle) sont réunis et, malgré tout, les universités et les professeurs semblent ne pas percevoir les signes de la tempête imminente.  L’article dresse une liste de raisons pouvant expliquer « l’inertie » des professeurs et des administrateurs et fait état des conséquences de ne pas tenir compte de ces signes.

En conclusion, les TIC ont provoqué le changement de paradigmes (de l’enseignement aux apprentissages ; du professeur source de connaissances au professeur accompagnateur) et exigent une nouvelle épistémologie de la formation.

Source : Batson, Trent, «Is Higher Education Ready for “The Education Bubble ?” », Campus Technology, 1er juin 2011.

Interne : Vers un Institut ontarien d'apprentissage en ligne
La fonction professorale centrée sur l’enseignement : un moyen qui nuit à la valorisation de l’enseignement supérieur?

Exprimez-vous !

*