Une vision pour l’intégration des TIC à l’université: l’exemple de Virginia Tech

À la suite d’un article précédent de sa part à propos du développement d’une vision stratégique relative à l’intégration judicieuse des technologies dans l’enseignement universitaire,  Tony Bates présente l’exemple de Virginia Tech dans un récent billet.  Après la mise sur pied d’un comité et la consultation de l’ensemble de son personnel enseignant et administratif en soutien à l’enseignement, l’institution a tenté de répondre à  trois questions fondamentales:

  1. Qu’est-ce que les étudiants doivent connaitre (savoirs) et être capable d’accomplir (savoirs-faire) afin de s’adapter à la vie dans un monde moderne;
  2. Quelles sont les cibles que l’institution doit identifier afin que les étudiants puissent atteindre leurs propres objectifs d’apprentissage;
  3. Quels sont les besoins de l’institution pour répondre aux besoins d’apprentissage de sa clientèle dans un futur prévisible?

Par l’entremise d’un blogue intitulé Invent the Future 2020, différentes idées concernant les modalités pédagogiques, les outils, les organisations, les infrastructures, etc. ont été précisées et incluses dans une série de recommandations adressées à la direction de Virginia Tech.  Voici quelques possibilités évoquées:

  • Effectuer un sondage à tous les deux ans auprès de la communauté apprenante élargie (NDLR: en dehors de l’institution) afin de soutenir la prise de décisions relatives aux directions à prendre et les activités à entreprendre;
  • Mettre en place une série d’événements sous forme de conférences ciblant la pensée critique face à l’utilisation des TIC en soutien à l’apprentissage, la découverte et l’engagement étudiant, tout en faisant le lien avec d’autres initiatives comparables à l’échelle nationale et internationale;
  • Établir un processus facilitant la soumission, l’approbation et le soutien aux propositions de projets innovants intégrant les technologies à l’enseignement.

Des exemples concrets illustrant ces possibilités peuvent être consultés ici :  on y retrouve des références à des concours et au financement soutenant la mise sur pied d’environnements facilitant l’apprentissage collaboratif, la création d’activités pédagogiques encourageant l’apprentissage actif intégrant les technologies chez les étudiants, des modèles de design pédagogique, etc..

Cette initiative a de quoi nous inspirer dans la continuité de la mise en action du plan stratégique et dans l’élaboration d’une vision commune sur le développement de la FAD à l’Université de Sherbrooke.

Source: Bates, Tony, « An example of excellent visioning in higher education technology »,  e-learning and distance education ressources, 1er juin 2011.

Interne : École d’été doctorale et postdoctorale de l’UdeM : 3 jours consacrés à l’acquisition de compétences professionnelles
Interne : Les balises de la Penn State University pour réussir l'enseignement en ligne

Exprimez-vous !

*