Le potentiel pédagogique du jeu dans l’apprentissage des langues

Le recours aux jeux sérieux dans l’enseignement des langues favoriserait grandement le développement des compétences linguistiques chez les apprenants.

C’est le postulat que défend l’enseignant Adam John Simpson , dans un article paru dans le Humanising Language Teaching d’avril dernier. Simpson, qui enseigne l’anglais en Turquie depuis une dizaine d’années, considère qu’une approche pédagogique basée principalement sur le jeu accroît un apprentissage optimal des langues. Il soutient qu’apprendre une langue n’est pas facile et requiert des efforts constants de la part des apprenants, et qu’une pédagogique ludique permet de capter leur intérêt et de susciter leur motivation tout au long de ce processus.

En 1979, l’ouvrage Games for Language Learning, paru aux Presses de l’Université de Cambridge, abondait déjà dans ce sens. Les auteurs Andrew Wright, David Betteridge et Michael Buckby y mentionnaient les avantages suivants liés à l’utilisation des jeux dans les cours de langues :

  • ils créent un contexte intéressant d’utilisation des langues;
  • ils encouragent l’interaction et la communication;
  • ils aident à rompre la monotonie;
  • ils sont motivants et stimulants.

Source :

Guemadji-Gbedemah, Tété Enyon, « Les jeux comme outils efficaces d’apprentissage des langues », Thot Cursus, 26 avril 2011 [mis à jour le 27 avril 2011]

Interne : Le recteur sortant de la Open University of the Netherlands sur l'avenir de la FAD, de la formation hybride et du matériel de cours universitaire 1/2
Interne : Le MBA « expérientiel » de Roger Schank

Exprimez-vous !

*