Rapport annuel de l’ombudsman de l’Université de Concordia – ce qui touche l’encadrement à la recherche

L’ombudsman de l’Université de Concordia, Kristen Robillard, vient de publier son rapport pour l’année 2009-2010.

On peut y lire que 103 étudiants aux cycles supérieurs ont eu recours aux services de l’ombudsman et que 20% des plaintes portaient sur l’encadrement, dont les éléments suivants :

  • des délais déraisonnables dans la rétroaction de la part du directeur de recherche qui retarde indûment la soutenance et la diplomation, occasionnant des coûts en argent et en temps pour l’étudiant;
  • des exigences de travail supplémentaire inattendues de la part du directeur de recherche au moment où l’étudiant croit qu’il est prêt à faire le dépôt initial de son mémoire ou de sa thèse pour l’évaluation par un jury;
  • exigences du directeur de recherche envers l’étudiant pour l’exécution de travaux sur des recherches autres que ceux de son programme tout en maintenant des exigences d’avancement dans la réalisation de son projet de recherche étudiant;
  • désaccord entre les codirecteurs sur des questions ne se rattachant pas au projet de l’étudiant, ce qui a entraîné du retard dans la rédaction de la thèse.

Les difficultés entre un directeur de recherche et son étudiant sont énergivores et chronophages si elles ne se règlent pas rapidement.  L’ombudsman recommande l’établissement d’un plan d’action détaillé dans lequel on retrouverait les cours à prendre, les dates limites pour produire tel ou tel document et franchir telle ou telle étape, des informations sur le soutien financier…  Bref, un outil qui ressemble au plan de formation tel qu’il est défini dans notre Règlement des études, à la différence qu’à Concordia, il y aura deux plans : un académique et l’autre pour la recherche, et tous les deux seront évalués sur une base annuelle…   Comme quoi l’opposition entre formation et recherche demeure tenace.

Interne : Le MBA « expérientiel » de Roger Schank
Interne : Nouveaux microprogrammes en santé mondiale et en travail de rue : à distance… et en pratique

Exprimez-vous !

*