Nuage éducatif et vie privée: une perspective canadienne

Le blogueur Tony Bates se réfère dans un billet à la récente publication d’un rapport intitulé Privacy and Cloud-­Based Educational Technology in British Columbia (format PDF) par l’Université de la Colombie-Britannique, faisant état des implications des services infonuagiques académiques sur la vie privée de ses usagers.  Ce document examine plus particulièrement les aspects légaux de l’intégration des médias sociaux aux activités pédagogiques dans les universités canadiennes à la lumière de l’usage de services américains hébergés à l’extérieur de nos frontières, et donc de la juridiction canadienne.   Les visées commerciales avouées de services, liées à une législation donnant beaucoup de latitude aux autorités américaines quant à l’accès aux informations stockées sur ces serveurs préoccupent le gouvernement provincial, qui cherche à faire respecter les principes de confidentialité et de sécurité des données des citoyens sous sa juridiction.   Sans grande surprise, la réglementation de l’université ne serait pas suffisamment explicite et laisserait la voie libre aux enseignants qui, sans savoir comment judicieusement utiliser ces services, courent un réel risque d’enfreindre la loi: des travaux seraient en cours dans cette province afin de clarifier et harmoniser les règles en collaboration avec le Commissaire à la vie privée.

Qu’en est-il dans notre institution?  Sommes-nous en position de fournir un cadre de référence clair à nos enseignants afin qu’ils puissent, en toute connaissance de cause, savoir utiliser les médias sociaux dans leurs activités pédagogiques?  La question est lancée!

Source: Bates, Tony. Cloud-based educational technology and privacy: a Canadian perspective. 25 mars 2011.

EDUCAUSE sur l'apprentissage mobile
Colloque d'une journée sur le développement des compétences pédagogiques à l'Université de Montréal

Exprimez-vous !

*