Rendre l’étudiant plus actif et performant grâce à Twitter

Un article publié dans le Journal of Computer Assisted Learning fait état d’une expérience menée par un groupe de chercheurs provenant de trois universités américaines visant à mesurer l’impact de l’intégration des médias sociaux dans un cours de 1er cycle en médecine.  L’hypothèse prévoyait que les étudiants utilisant les médias sociaux dans leurs activités (n = 70 étudiants), en l’occurrence l’outil de micro-blogging Twitter, seraient d’une part plus engagés dans leur apprentissage et, d’autre part, réussiraient mieux qu’un groupe contrôle (n = 55 étudiants) n’ayant pas intégré l’outil dans leurs activités.  L’analyse des résultats semble effectivement supporter l’hypothèse de départ, alors que le groupe expérimental aurait évalué son propre engagement comme étant plus important que le groupe contrôle et obtenu, en moyenne, de meilleurs résultats à la fin du cours.

Bien qu’il soit possible de critiquer le schème expérimental et de se questionner sur l’impact réel de Twitter en tant que moyen facilitant l’engagement des étudiants, il reste que les résultats sont encourageants pour les praticiens voulant justifier l’utilisation des médias sociaux dans leur enseignement.  Il va sans dire que de futures recherches seront nécessaires pour vérifier si ces résultats tiennent la route dans différents contextes d’enseignement.

Source : R. Junco, G. Heiberger & E. Loken, « The effect of Twitter on college student engagement and grades », Journal of Computer Assisted Learning (2011), 27, 119–132

Les services mobiles de 4nmedia pour apprendre une langue étrangère où bon nous semble
Question de bon sens: capsules vidéo sur la recherche et l'utilisation de l'information

Exprimez-vous !

*