Les appareils mobiles en mouvance rapide

Un article de Jennifer Nastu dans eSchool News souligne que les temps changent rapidement en matière des TIC, mais particulièrement en ce qui concerne les appareils mobiles pouvant servir à de la formation en présentiel comme à distance.

En effet, il y a peu de temps encore, on considérait qu’un appareil mobile était le traditionnel ordinateur portable ou pire, le chariot roulant sur lequel on avait déposé du matériel informatique. Maintenant, la définition rejoint davantage des téléphones intelligents, des tablettes numériques, des lecteurs de livres numériques et bien d’autres appareils compacts, tous pouvant se connecter facilement sur une connection sans fil et télécharger des vidéos, etc.

À l’automne 2010, plus de 50 % des élèves de secondaire 3 à 6 possédaient l’un de ces téléphones intelligents ou autres appareils de poche sans fil, une augmentation de 47 % par rapport à l’automne 2009! Actuellement, on dénombre à travers le monde 5 billions de personnes-clients d’un réseau sans fil, dont un billion ont accès à une connexion 3G (ceci correspond à la 3e génération de réseau cellulaire capable de télécharger des vidéos et autres apllications nécessitant beaucoup de bande passante). En 2014, on s’attend à ce qu’il y ait 2,8 billions de personnes reliées au réseau 3G. Déjà, un certain pourcentage d’autres fournisseurs commencent à offrir du 4G qui promet un téléchargement encore plus rapide, on s’en doute.

L’article de Jennifer Natsu inclut également trois volets : une liste de nouvelles applications pour de la formation innovante en enseignement; une réflexion sur les choix financiers que les écoles auront à faire en matière de formation en ligne; et la mention de projets utilisant des téléphones intelligents pour faciliter l’apprentissage des mathématiques et des sciences , notamment à des élèves au Texas.

On peut aussi en déduire que si on fait une place de plus en plus importante aux appareils mobiles, quels qu’ils soient, à l’ordre secondaire aux États-Unis, on peut s’attendre à ce que cette génération désire, voire exige, une approche pédagogique similaire quand les étudiants arriveront à l’université, car ce qui se passe chez nos voisins nous concernent tout autant. Enfin, l’article soulève d’autres questions en lien avec les défis non technologiques comme la gestion de la sécurité, la gestion de classe, les règles d’utilisation des appareils, et un mot sur la section qui discute des défis reliés aux contenus, au curriculum et à la pédagogie… Au mieux, l’ensemble des universités va s’ajuster, au pire, les étudiants vont choisir parmi celles qui ont les moyens de pousser dans cette direction, ou encore, prendre une voie alternative.

Source : NATSU, Jennifer. « Mobile learning: Not just laptops any more » publié dans eSchool News du 25 février 2011.  L’abonnement est nécessaire pour accéder à l’intégrale de l’article, mais c’est gratuit.

Google Apps : nouvelle possibilité d'outils intégrés de collaboration et de soutien en éducation
La formation à distance adaptée à la mobilité

Exprimez-vous !

*