Les étudiants du renouveau pédagogique réussissent bien leur entrée au collégial

On voit apparaître ces jours-ci les premiers constats  sur la capacité des étudiants issus du renouveau pédagogique à intégrer avec succès le collégial.  Sylvie Mathieu m’a signalé deux articles publiés dans le bulletin Ameq en ligne, qui tracent un portrait somme toute plutôt positif de ces étudiants qui viennent de compléter leur première session d’études au collégial.

Ainsi, au Cégep Beauce-Appalaches, le taux de réussite des nouveaux étudiants est passé de 84,5 % à l’automne 2009 à 85,1 % à l’automne 2010. On a également vu le taux de réussite se maintenir en français et ce, malgré les craintes exprimées quant aux capacités de ces étudiants à maîtriser le français.  Toutes disciplines confondues, le taux de réussite a grimpé de 6%, avec des hausses parfois spectaculaires dans certains programmes, comme en génie civil, qui au vu son taux de réussite grimper de 79,7 % en 2009 à 94,4 % en 2010. Les responsables en attribuent la cause aux nouvelles modalités pédagogiques qui ont contribué à rendre ces étudiants plus actifs dans leurs apprentissages.

Ces résultats viennent appuyer les conclusions d’un rapport de l’OCDE paru en décembre 2010, le PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) 2009, qui rapportait les résultats d’une recherche internationale menée auprès de 470 000 élèves de 15 ans. Les étudiants québécois y figuraient particulièrement bien, se hissant dans le peloton de tête en lecture, en sciences et en mathématiques. À cette occasion, une lettre ouverte signée par 17 professeurs en sciences de l’éducation avait rappelé l’importance de voir en ces résultats le reflet de la valeur de la réforme mise en place au primaire et au secondaire, faisant ainsi contrepoids aux critiques auxquelles elle a dû faire face depuis ses débuts.

Par ailleurs, le bulletin Inter@action rapporte le témoignage d’une enseignante en informatique au collégial qui fait le point sur sa première session avec ces nouveaux étudiants. Elle explique avoir modifié la structure de son cours de façon à mieux l’adapter au profil des étudiants arrivés au collégial en septembre dernier. Ainsi, elle a divisé ses cours théorique d’une heure en trois périodes d’environ 20 minutes chacune:

  • une période de retour sur leurs difficultés,
  • une période de cours magistral,
  • une période de travail en équipe visant l’application des nouvelles connaissances.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle parle de son expérience, soulignant la motivation, l’initiative et la curiosité des étudiants qu’elle a découverts cette année.

Sources :

« Les élèves de la réforme performent bien au Cégep Beauce-Appalaches », Ameq en ligne, 4 février 2011

Stéphane Rondeau, «Une étude qui remet les pendules à l’heure», AMEQ en ligne, 1 février 2011

Le rapport PISA 2009 est disponible ici : http://www.statcan.gc.ca/pub/81-590-x/81-590-x2010001-fra.htm.

  • À cet effet, de nombreuses réactions à la parution du rapport ont été compilées par Véronique D’Amours, « Les résultats des élèves québécois au PISA 2009 », Réseau d’information pour la réussite éducative, 13 décembre 2010 .
  • Par ailleurs, l’article de David Patry-Cloutier paru dans Rue Frontenac signale également la parution du rapport et rapporte le texte intégral de la lettre signée par les 17 universitaires québécois : « Malgré les critiques, les jeunes québécois excellent », Rue Frontenac, 9 décembre 2010.

« Espèce en voie d’apparition? », Inter@ction – bulletin pédagogique interactif du Collège Montmorency, 6 février 2011.

Blackboard annonce CourseSites
Le SSF a testé le logiciel de détection de plagiat Compilatio

Exprimez-vous !

*