Doit-on baliser l’utilisation des médias sociaux à l’UdeS?

L’Université Concordia a annoncé, par l’entremise d’une communication diffusée par le bureau du vice-recteur principal (provost), le développement et l’application d’une politique institutionnelle à l’égard de l’utilisation des médias sociaux dans les activités pédagogiques.  La direction de l’institution souligne l’importance d’encourager les pratiques pédagogiques novatrices mais se positionne également face aux bouleversements et aux implications légales amenés par ces pratiques, notamment l’utilisation de Facebook, où il existe la possibilité que ce dernier s’approprie éventuellement du résultat des discussions et travaux qui y seraient déposés.  Un formulaire de consentement devra dorénavant être signé par tous les étudiants participant à des activités nécessitant l’utilisation des médias sociaux, informant ceux-ci des risques et leur offrant l’option de refuser, allant jusqu’à la possibilité pour l’étudiant d’abandonner le cours sans pénalité.

Notre propre institution devrait-elle se pencher sur la question et développer une politique qui reflète à la fois ses valeurs et ses priorités ainsi que les préoccupations des acteurs impliqués dans sa mission de formation?

Source: « Classroom social media policy developed », Concordia NOW, 17 janvier 2011.

Les liseuses seraient-elles "trop faciles" à lire?
Geoff Petty propose des pratiques éducatives simples, accessibles, appuyées sur les données probantes

Exprimez-vous !

*