Témoignage d’un formateur à distance

Christine Vaufrey, dans son article du 13 décembre 2010 publié dans Thot Cursus, rapporte les propos de Tété Enyon Guemadji-Gbedemah, doctorant, qui parle de son expérience de tuteur pour l’un des cours de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement.

De par son expérience jusqu’à maintenant, il souhaite que ses étudiants le perçoivent davantage comme un grand frère que comme le traditionnel professeur. Il constate que lors des cours à distance, certains étudiants restent silencieux et ne répondent pas non plus à ses messages électroniques. Sont-ils trop gênés? Ont-ils peur de se tromper devant les autres? C’est difficile à dire, mais ce sont certes les personnes les plus à risque pour le décrochage. Encore là, ont-ils des sérieuses difficultés d’apprentissage? Ont-ils sous-estimé la somme de travail à investir? Se sentent-ils trop isolés? C’est justement pour contrer cet isolement que Tété Enyon Guemadji-Gbedemah voudrait changer la perception qu’ont habituellement les étudiants de celui qui est responsable de la formation. À son avis, une relation plus ouverte et une meilleure communication faciliteraient possiblement la résolution de problèmes et motiveraient certains à poursuivre dans leur apprentissage.

Le tuteur est un interlocuteur très important aux yeux des étudiants, car il représente la seule personne souvent avec laquelle les élèves interagissent et discutent. Le tuteur a donc un grand rôle d’animateur et de motivateur tout au long de la formation. Il importe qu’il soit sensible à l’importance de garder régulièrement contact avec ses étudiants. Le tuteur doit aussi être polyvalent et être capable d’aider ses apprenants dans des secteurs complémentaires au cours, par exemple, comment effectuer efficacement une recherche documentaire dans Internet sur un sujet donné. Bref, cela demande une capacité d’adaptation et de grande souplesse pédagogique afin de suivre le cheminement d’apprentissage de chacun.

Source : VAUFREY, Christine. « En tant que tuteur de formation à distance, j’aimerais que les étudiants me considèrent comme leur grand frère », dans Thot Cursus du 13 décembre 2010.

La formation à distance à la suite de séismes
Des codes barres pour appareils mobiles

Exprimez-vous !

*