Le gouvernement du Québec plus ouvert à l’utilisation des logiciels libres

Selon un article de Denis Lalonde dans Direction informatique du 9 décembre 2010, « [l]a ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne, a présenté un projet de loi à l’Assemblée nationale qui laisse entrevoir une ouverture envers l’emploi des logiciels libres au sein du gouvernement.  »

Si cette utilisation devient de fait possible au sein de l’appareil gouvernemental, on peut imaginer qu’elle aura un effet ricochet d’ici quelques années dans les établissements d’enseignement du Québec, notamment dans les écoles primaires et secondaires qui déboursent déjà une partie substantielle de leur budget pour les technologies de l’information et de la communication, et qu’en bout de ligne, même les universités seront appelées à suivre le pas et ainsi réduire également leurs factures informatiques.

Dans un premier temps, « [i[l serait notamment demandé aux organismes publics de considérer systématiquement les logiciels libres lors du remplacement, de l’acquisition, du renouvellement ou de la mise à niveau de logiciels.  « Afin de faire un choix éclairé entre le logiciel libre et le logiciel propriétaire, les organismes publics devraient prendre en compte trois éléments, soit leurs besoins d’affaires, la qualité de la solution et le coût. À cet effet, des guides standardisés seraient mis à leur disposition. Une nouvelle directive du Conseil du trésor sera émise afin d’obliger les organismes publics à se conformer aux résultats de leurs analyses et d’en rendre compte », révèle le gouvernement provincial. »

Une  table de concertation sera mise sur pied avec le mandat de faire connaître le logiciel libre et de discuter des problématiques vécues par l’implantation de logiciels libres dans les organismes publics.

Source : LALONDE, Denis. « Québec fait preuve d’ouverture envers les logiciels libres », dans Direction informatique, du 9 décembre 2010.

Quelques balises pour la conception d'environnements d'apprentissage collaboratif en ligne
CBCI Télécom offre désormais des "services professionnels"

Exprimez-vous !

*