La déséducation : c’est parti, et les jeunes enseignants appuient

La déséducation, websérie documentaire en 16 épisodes sur les maux de notre système d’éducation, a enfin commencé à diffuser ses webépisodes au début de novembre 2010 (voir mon billet précédent sur le sujet pour mieux comprendre). Son mystérieux créateur s’est dévoilé aux médias (ex. Le Devoir, Christiane Charette, mais aussi de nombreuses entrevues dans des stations de radio populaires, trop longues à recenser ici). Il s’agit de Mathieu Côté-Desjardins, un jeune enseignant de 26 ans de Rimouski. La série est articulée autour de 8 problèmes fondamentaux du système (un problème par épisode) et on peut dès maintenant consulter le prologue et les épisodes 1 (problème avec la formation des enseignants) et 2 (problème d’inertie des enseignants) sur le site. On promet que l’épisode 9 et les suivants commenceront à aborder des pistes de solution.

Il faut voir la réaction d’autres jeunes enseignants blogueurs pour bien prendre la mesure du malaise dans lequel La déséducation prend sa source. En effet, ils sont nombreux à renchérir sur les propos de La déséducation et à témoigner de leurs propres observations. Les commentaires publiés sous les webépisodes sont tout aussi riches de critiques du système et d’anecdotes troublantes.

Par exemple, un diplômé de notre propre Faculté d’éducation, Marc-André Caron, a publié plusieurs billets sur son blogue autour de La déséducation. Il est issu de la première cohorte d’enseignants formée selon le programme scolaire de la réforme. Il est très dur envers la formation qu’il a reçue, tout en adressant quelques félicitations à certains professeurs qu’ill a côtoyés (Luc Guay et Bernard Chaput, par exmple). Ses principales doléances : ses propres professeurs et chargés de cours n’étaient pas prêts pour la réforme; plusieurs d’entre eux avaient finalement peu à offrir qui soit d’utilité pratique pour les futurs enseignants, qui ont véritablement appris leur métier dans les stages. Un deuxième billet nuance quelque peu en mentionnant deux aspects positifs : la réelle collaboration au sein du corps professoral qui l’a formé et la qualité de l’accompagnement lors des stages.

Un tout nouveau blogueur (anonyme pour le moment) a comparé Mathieu Côté-Desjardins à un nouveau frère Untel, le surnommant le petit frère Untel. Sachant que le frère Untel original fait partie des penseurs qui ont alimenté la réflexion ayant mené à la modernisation du système d’éducation québécois lors de la révolution tranquille, on peut se demander si La déséducation aura autant d’impact.

Preuve que la série frappe fort, Mathieu Côté-Desjardins annonçait le 13 novembre qu’il rencontrerait bientôt la ministre de l’éducation Lyne Beauchamp et sollicitait des questions pour la ministre sur son blogue.

Le fil twitter @LADESEDUCATION relaie de nombreux commentaires et articles qui traitent de la série. Un fil Twitter à suivre pour prendre la pleine mesure du malaise au sein du système et du débat que la série provoque.

8 scénarios d'utilisation de Twitter pour les éducateurs innovants
Une application sur iPod et iPad pour le monde de l’éducation?

Exprimez-vous !

*