Pédagogique

Tandem

Le chiffre “2” s’inscrit dans nos vies dès notre naissance. N’avons nous pas deux parties de nous mêmes (yeux, oreilles, pieds, …) avec lesquelles nous appréhendons le monde et interagissons avec lui? Être deux aussi s’avère une avenue fréquemment empruntée. Nous formons souvent des paires avec d’autres personnes – pour le meilleur bien sûr – dans nos vies personnelle et professionnelle.

Mais qu’en est-il de la personne enseignante qui fait souvent cavalier seul? Y a-t-il autant de naturel à vouloir créer un tandem pour enseigner un cours? Et qui plus est, quels sont les bénéfices que chacune des personnes de ce tandem pourrait récolter?

Quoi de mieux qu’un tandem d’enseignantes universitaires pour nous fournir un éclairage sur la situation : les professeures Eleni Caldwell et Debbie French de la Wake Forest University ont vécu une telle expérience et nous expliquent les principales conditions pour y parvenir harmonieusement.

Identifiez le besoin
Que ce soit pour des raisons administratives ou par intérêts communs, soyez clair avec votre collègue du tandem sur vos motivations premières. Celles-ci peuvent bien entendu évoluer. Pour Caldwell et French, c’était tout bonnement le fait qu’elles enseignaient le même cours mais à des groupes différents. Elles rappellent cependant que c’est d’abord la qualité des apprentissages des personnes étudiantes qui doit faire consensus.

Planifiez ensemble
Ça va de soi me direz-vous? Pas tant. On a souvent vu des duos de personnes enseignantes qui ne faisaient que jumeler des parties de leur enseignement dans une sorte de courtepointe pédagogique pas toujours confortable pour l’auditoire. Les auteures nous proposent plutôt de s’asseoir ensemble et de structurer le cours pour que chacun imbrique son savoir dans celui de l’autre. Vous donnerez ainsi plus une image de construction commune où les bases et les passerelles ont du sens.

Profitez des forces de chacun
Nous avons tous et toutes une expérience de vie qui peut apporter un éclairage nouveau sur une situation ou un élément de matière. Même enseigner combien font 2+2 peut être abordé de plus d’une façon. L’important est que ces approches convergent vers le même résultat : en l’occurrence “4”. Le merveilleux ici est qu’une approche ou un sujet complémentaire vient invariablement enrichir la nôtre… C’est là que l’union fait la force.

Enseignez équitablement
Parler un à la fois ou de concert tout au long de la séance de cours? Cela vous revient. Bien entendu, plus votre collègue de tandem et vous serez en phase, plus le rythme d’alterner ou de compléter les propos de l’autre s’effectueront naturellement. Pourquoi ne pas faire une courte répétition ensemble afin d’identifier les zones importantes où la connivence sera de mise?

Évaluez votre expérience
Ça s’est bien passé? Vous vous êtes permis de prendre des notes pendant et après le cours? Vous vous êtes entendus sur ce qu’il fallait ajuster pour la prochaine séance? En fin de piste, vos personnes étudiantes vous ont donné un feedback constructif? Toutes ces manœuvres vous serviront à évaluer votre expérience de tandem d’enseignement. Et, souhaitons-le, vous auront donné le goût de récidiver!

Bien qu’être le seul maître à bord après Dieu m’a souvent paru salutaire, je dois dire que rien n’a été autant enrichissant que la rencontre avec l’autre. En tandem les ajustements de visions et de façons de faire sont à prévoir, mais finalement on s’aperçoit que tout le monde y gagne… Sans compter que réparer une “crevaison au milieu d’un parcours” peut être beaucoup efficace à deux que tout seul!

Source: Caldwell, E., French, D. Coteaching: A Formula for Learning From and With Colleagues, Faculty Focus, 22 août 2022.

Faire de son cours une histoire qui se poursuit tout au long du semestre
Le concept de « sensemaking »: une clé pour la persévérance aux études?

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel a longtemps été occupé à analyser et concevoir des formations tous azimuts. Il essaie aujourd'hui de faire connaître ses découvertes pédagogiques aux personnes formatrices à la recherche de solutions concrètes.

Laisser un commentaire