Pédagogique Technologique Tendances sociétales

Perdu dans l’espace

C’est sur la table de la cuisine, après le souper que j’ai fait mes premiers devoirs scolaires. Par la suite, le bureau dans ma chambre est devenu le théâtre de mes questionnements et la piste de décollage de mes idées. Il y a avait donc un espace physique fixe et souvent un temps précis pour étudier. Deux autres espaces peuvent aujourd’hui jouer un rôle déterminant sur l’apprentissage : l’espace mental et l’espace virtuel. Bien que le second nous suit depuis la nuit des temps, il est fortement tributaire du troisième issu de notre monde numérique.

Nita Gopal, professeure d’anglais au Modesto Junior College en Californie, nous présente ces trois espaces et leurs interrelations lors d’un apprentissage en ligne à l’aide d’un graphique en triangle.

Image tirée de l’article de Gopal, auteur inconnu.

Du fait que l’on puisse accéder au matériel d’apprentissage à distance via un environnement numérique d’apprentissage (par exemple Moodle), la formation asynchrone de la personne étudiante se déroule dans un espace mouvant, changeant et fluide. Ce n’est donc plus après souper sur la table de la cuisine que l’apprentissage se fait, mais bien sur un banc de métro, sur le comptoir de la cuisine alors qu’on a un enfant à superviser ou simplement assis au fond de la classe d’un autre cours! Cette nouvelle réalité fait en sorte que les étudiantes et étudiants peuvent se retrouver dans de nombreux endroits ou de multiples situations qui affecteront leur attention et leur disponibilité pour l’apprentissage.

Prévoir des instructions en conséquence
Bien qu’il soit impossible d’adapter sa formation en ligne pour éviter que les personnes étudiantes ne se perdent dans leur propre espace d’apprentissage, on peut tout de même lancer quelques perches à l’avance. La professeure Gopal leur suggère trois instructions en prévision de ce nouvelle réalité.

  1. En déplacement : « Si vous êtes en déplacement, assurez-vous d’utiliser une application de reconnaissance vocale pour prendre en note vos réflexions et questions en lien avec votre lecture. Par la suite, dans un espace plus tranquille, vous pourrez approfondir vos notes. »
  2. Occupé(e) ailleurs : « Si vous avez à combiner famille et études, il vaudrait mieux que vous vous concentriez sur les tâches que vous avez à faire d’abord. Réservez-vous du temps plus tard lorsque votre attention sera à son meilleur. Même si vous accusez un certain retard, je préfère évaluer un travail bien mené plus tard qu’un malmené plus tôt. »
  3. Au bout du rouleau : « Si vous avez eu une semaine d’enfer et que votre niveau d’énergie est à son plus bas, donnez-vous un dernier 30 minutes pour couvrir l’essentiel de ce qui est à faire dans ce cours pour cette semaine. Demain reste un autre jour où vos neurones seront à votre service pour finaliser! »

Faire des constats
C’est bien de semer des instructions préventives, mais c’est encore mieux d’y ajouter un retour réflexif post-apprentissage. Ce peut être pendant une séance synchrone ou via un forum ou un questionnaire en ligne que vous pourrez faire réfléchir les personnes étudiantes sur les espaces physique, mental et virtuel dans lesquels elles se trouvaient. Gopal nous en propose quelques-unes.

Quand, comment et où avez-vous accédé à la leçon de la semaine ?
Dans quel type d’espace mental et physique vous trouviez-vous ?
Quelle était l’émotion prédominante à ce moment-là ?
Comment l’émotion prédominante a-t-elle affecté votre lecture et vos activités ?
Quel espace a mieux fonctionné pour votre apprentissage ?

Traduit avec l’Application DeepL

Bien que l’espace d’apprentissage des personnes étudiantes reste insaisissable, on gagne à inclure cette réalité dans le design de notre formation. C’est un réflexe qu’il faudra développer en se regardant aller soi-même… Ne sommes-nous pas aussi plongés dans un décor fluide et changeant dès qu’un écran nous accroche?

Gopal. N., The Peculiar Case of Space and its Relationship with Equity in Asynchronous Online Learning, Faculty Focus, 20 juin 2022.

Lectures d'été proposées par nos rédactrices et rédacteurs
L'apprentissage actif fonctionne. C'est prouvé.

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel a longtemps été occupé à analyser et concevoir des formations tous azimuts. Il essaie aujourd'hui de faire connaître ses découvertes pédagogiques aux personnes formatrices à la recherche de solutions concrètes.

Laisser un commentaire