Point chaud / en émergence Technologique

Pour un métavers ouvert

Ma collègue Alexandra Lez m’a transmis un article assez fouillé de Mark Purdy : «How the metaverse could change work». Bien que cet article ne touche pas spécifiquement le monde de l’enseignement, la formation y est tout de même abordée, entre autres, lorsqu’il est question de la formation des employés en entreprises.

L’auteur met la table du métavers avec définition et concept (une partie de ce que L’éveilleur partageait dans «Vers un métavers universitaire»). Il poursuit en identifiant les différents changements que pourrait engendrer ce métavers, changements qui peuvent bien évidemment s’appliquer au milieu de l’enseignement. Par exemple :

  • nouveaux niveaux de connectivité, de mobilité et de collaboration plus immersives ;
  • émergence de nouveaux collègues numériques dotés d’intelligence artificielle ;
  • accélération de l’apprentissage et de l’acquisition de compétences grâce à la virtualisation et aux technologies de gamification ;
  • émergence d’une nouvelle économie.

Purdy reste conscient des enjeux rattachés au métavers. Dans sa conclusion, il étaye les défis à relever et les impératifs à prendre en compte pour un métavers fonctionnel.

Défis

  • Les besoins énergétiques du métavers sont importants. Il faudra mettre en place une infrastructure technologique puissante pour pouvoir y répondre.
  • Le métavers est constitué de différents mondes virtuels qu’il sera important d’unifier.
  • Une législation doit encadrer les usages dans le métavers (code d’éthique, lois, règlements, etc.).

Impératifs

  • Réfléchir à un mode de transférabilité des compétences qui seraient acquises dans le métavers.
  • Faire du métavers un environnement réellement hybride, accessible.
  • Revoir en profondeur la formation avec des contenus plus stimulants, immersifs, basés sur les défis.
  • Travailler à ce que le métavers soit un environnement créatif, libre et ouvert.

L’auteur met particulièrement en garde quant à la mainmise des compagnies du GAFAM qui prennent d’assaut le développement du métavers. Tout le monde devrait s’intéresser au métavers et réfléchir à ce qu’il pourrait et devrait être.

Selon lui, il faut «…non seulement se prémunir contre les tentatives de contrôle ou de domination du métavers, mais aussi chercher activement à l’étendre et à l’ouvrir encore davantage, par exemple en adoptant des normes et des logiciels libres dans la mesure du possible, et en faisant pression pour l'”interopérabilité” – des connexions transparentes – entre les différents mondes virtuels [notre emphase]. Sinon, comme nous l’avons vu dans la sphère des médias sociaux, le métavers pourrait rapidement être dominé par les grandes entreprises technologiques, ce qui réduirait le choix et le potentiel d’innovation de la base.»

[Traduction via DeepL (version gratuite), puis ajusté]

Source – Purdy, Mark, «How the metaverse could change work», Harvard Business Review, 5 avril 2022.

Ce numérique qui existait avant la pandémie…
Dégager du temps: système en quatre étapes

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Veilleuse pendant plus de 10 ans, mes recherches et sujets d'intérêt tournaient autour des multiples usages de la vidéo à des fins d'enseignement et d'apprentissage. Je resterai, même à la retraite, fidèle lectrice de ce blogue qu'est L'Éveilleur!

Laisser un commentaire