Pédagogique

Les biais cognitifs qui nuisent à la réussite étudiante

Par

Les biais cognitifs sont à la mode ces temps-ci.  Ils dénaturent nos comportements, brouillent notre jugement et colorent nos souvenirs.  De par leur nature, ils sont inconscients.  Ils ont fait l’objet d’une dépêche antérieure.

Pour Steven Mintz, professeur d’histoire à l’Université du Texas à Austin, l’intuition illustre parfaitement ce qu’est un biais inconscient et cette même intuition nous conduit souvent à des erreurs de jugement et à des comportements inappropriés.  Dans sa chronique du 1er novembre dernier, Mintz souhaite attirer l’attention des enseignantes et enseignants sur les biais cognitifs qui gênent la réussite étudiante.

Voici des exemples de tels biais et comment il est possible de faire en sorte que les personnes étudiantes en prennent conscience afin d’en tenir compte pour favoriser l’apprentissage.

  • L’effet Dunning-Kruger, c’est-à-dire la tendance des novices à surestimer leur maîtrise d’une compétence ou la compréhension d’un concept, peut être contré en créant des ensembles de problèmes qui permettent aux personnes étudiantes de mieux évaluer leurs véritables forces.
  • La tendance à sous-estimer le temps nécessaire pour accomplir une tâche (qui n’est pas que le lot des étudiantes et étudiants!) se « corrige » en donnant aux personnes étudiantes une estimation plus réaliste du temps que prendra une tâche donnée.
  • La tendance à attendre à la dernière minute pour étudier en vue d’un examen important peut être renversée en remplaçant les évaluations « lourdes » par des évaluations plus fréquentes et plus ciblées.

Mintz souligne que the science of learning has demonstrated that there are ways to strengthen long-term memories: through the generation effect (when a memory is retrieved or processed), interleaving (studying multiple subjects rather than focusing on one), spaced practice (practicing a skill over time) and frequent quizzing.

Pour ce professeur, il est évident que faire prendre conscience aux personnes étudiantes des biais qui nuisent à leur réussite fera d’eux des professionnels et professionnelles capables de réfléchir avec ouverture, d’analyser avec rigueur et de porter des jugements éclairés.

Source

Mintz, Steven. How Cognitive Bias Hinders Student Success. Inside Higher Ed. 1er novembre 2021.

Cognition située et chaîne de blocs: un arrimage à encourager?
Des institutions techno se développent en sciences humaines
+ posts

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire