Pédagogique Point chaud / en émergence

Le bonheur de copier-coller les autres ou l’art de les imiter

Par

Je connais bien la fonction copier-coller, si utile dans la rédaction, mais c’est la première fois que je vois l’utilisation de cette expression dans d’autres contextes.  J’avoue même avoir été fortement ébranlée, voire carrément alarmée, de lire ce sous-titre de la dépêche d’Annie Murphy Paul :   When solving a problem, don’t rely on your own brain alone. “Copy and paste” a solution someone else has already figured out.  J’ai eu immédiatement envie d’ajouter à conditions de citer vos sources.

Comme elle l’écrit dans son dernier livre, The Extended MInd, Mme Murphy Paul, il est dommage que notre culture valorise à un très haut niveau l’innovation et, du même souffle, dévalorise l’imitation, car l’imitation est souvent la façon la plus efficace et efficiente de développer une nouvelle  compétence (traduction libre).  Ainsi, au lieu de réinventer la roue, on « emprunte » les solutions d’autres personnes.  Il me semble que dans cet argument se profile l’ombre des ressources libres…

On peut aussi « emprunter » des trucs » pour réussir.  C’est le propos de Katie Milkman, professeure à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, qui décrit dans son livre How to Change une technique qu’elle nomme copy-and-paste strategie.  Cette stratégie consiste à identifier des personnes qui réussissent et de copier-coller les moyens qu’elles utilisent pour y arriver.  Le hic, c’est que le genre humain aurait tendance à croire que tout monde voit et réagit de la même façon que lui (Ross, Green et House, 1977, dans Milkman 2021), un biais qui l’empêche d’enrichir son expérience personnelle en imitant d’autres personnes.

Angela Duckworth et des collègues ont testé de leur côté une approche pour favoriser l’atteinte d’objectifs personnels : le copy-paste prompt. Ce coup de pouce qu’offre le copier-coller aurait plusieurs avantages.

  • L’observation des comportements inspirants rend l’apprentissage de nouveaux comportements similaires plus attrayant; l’apprentissage à partir de modèles augmente à la fois la confiance en ses propres capacités et la probabilité d’utiliser l’information observée; les normes des pairs façonnent le comportement dans de nombreux domaines, notamment les performance académique, la condition physique et les états affectifs.
  • Parce que les gens ont choisi les personnes dont ils veulent imiter le comportement ou les trucs utilisés pour réussir, ils sont plus susceptibles d’adopter leurs stratégies, surtout s’ils sont dans leur entourage immédiat.
  • Le copier-coller peut augmenter l’autonomie perçue par les personnes qui imitent, car, les gens préfèrent les produits qu’ils ont faits par eux-mêmes et les évaluent plus positivement.  Le sentiment d’autonomie peut également augmenter la valeur perçue d’une expérience créative.  Aussi, le fait de rechercher activement des informations par soi-même peut amener les gens à les apprécier davantage que s’ils avaient reçu les mêmes conseils de manière passive.

Bien que l’équipe de recherche ait constaté quelques limites à leur recherche, elle affirme que les résultats obtenus permettent de croire que les invitations à copier-coller pourraient être un outil d’une belle valeur du fait qu’il est facile à mettre en place, pratiquement sans frais, applicable largement et qu’il possède un haut potentiel d’obtention de résultats positifs dans plusieurs domaines, y compris la réussite académique.

Annie Paul Murphy propose une démarche en 4 temps pour implanter la stratégie du copier-coller.

  1. Identifiez une personne qui réussit bien quelque chose que vous aimeriez vous-même réussir.
  2. Demandez-lui de partager comment il s’y prend pour réussir cette chose.  Formulez votre demande en y incluant un compliment faisant état de votre admiration pour ce qu’elle sait faire.
  3. Demandez-lui des astuces, tactiques concrètes.
  4. Si ça ne marche pas avec cette personne, persistez dans votre recherche et tentez votre chance avec d’autres personnes.

Enfin, voici une idée qui a pris forme pendant un échange avec une doctorante sur le soutien dont ont besoin les étudiantes et étudiants au doctorat : et si le copier-coller de comportements de pairs, de solutions partagées par les pairs constituait une solution à la surabondance d’information à lire et à traiter pour se faire une tête sur un aspect du programme, sur une étape de la démarche scientifique, sur les outils de gestion bibliographique, sur les logiciels d’analyse…   

La question de la reconnaissance de ses sources d’inspiration demeure entière, il me semble…

* Le traducticiel Deepl (version gratuite) a été utilisé à quelques reprises lors de la rédaction de cette dépêche.

Sources

Murphy Paul, Annie.  The Joy of Imitation.   Thinking Outiside of the Brain – A Newsletter.  7 septembre 2021.

Milkman, Katy.  To Kickstart a New Behavior, Copy and PasteBehavioral Scientist.  5 mai 2021.

Mehr, Katie; Geiser, Amanda E.; Milkman, Katherine L. et Duckworth, Angela L.  Copy-Paste Prompts: A new Nudge to Promote Goal Achievement (PDF). Journal of the Association for Consumer Research, 2020, vol. 5, issue 3, 329 – 334   

Innovation en intelligence artificielle: 4 tendances à surveiller
Le questionneur masqué
+ posts

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire