Technologique

Du nouveau sur la plateforme de collaboration immersive Mesh

En mars dernier, on vous parlait du lancement par Microsoft de la plateforme de collaboration immersive Mesh Holo («Collaborer à distance en 3D avec la plateforme Mesh»).

Avec la dernière mise à jour (août 2021), quelques nouveautés ont été intégrées à la plateforme :

  • interface plus intuitive et conviviale pour l’expérience utilisateur;
  • outil de colocation permettant à des personnes dans un même lieu de continuer à se voir réellement tout à pouvant collaborer avec les avatars ou hologrammes des personnes distantes;
  • ajout d’outils d’écriture tels que pinceaux, brosses, notes autocollantes (post-it), pour pouvoir inscrire sur les objets 3D ou dans l’environnement partagé;
  • ajout de rétroactions sonores pour accompagner les actions des utilisateurs;
  • suivi oculaire (eye gaze interaction) permettant au regard de choisir un élément du Menu pour y accéder ou d’identifier un objet virtuel de manière à pouvoir interagir avec.

Ce sont là des avancées qui pourraient bien rejoindre certains besoins de collaboration et de formation à distance désormais incontournables.

Source – Ochanji, Sam, «Microsoft Mesh Holo Platform Gets a New Update», VR Times, 19 septembre 2021.

Pourquoi l'apprentissage de l'IA fait désormais partie de toute formation supérieure [balado]
Un site où trouver des modèles de salles d'apprentissage actif... maintenant avec des caractéristiques chiffrées!

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

1 commentaire

  • Comme toujours, ces présentations promotionnelles ont quelque chose de magique… !

    Cependant, MESH aborde ici ce que les autres applications 2D ne peuvent que difficilement faire : manipuler des objets conceptuels. Plus on s’approche de la main, plus on rend concret le processus d’enseignement-apprentissage. Dans cette relation tridimensionnelle, enseigner et apprendre pourrait facilement devenir interchangeables. Si on réussit à donner aux personnes présentes ou à distance l’accès immédiat à des éléments de discours et des outils virtuels pour communiquer, on vient de donner une dimension supplémentaire à l’enseignement : la rétroaction quasi instantanée de la compréhension de l’autre.

    Le bémol que j’entrevois toutefois pour MESH est sa quantité importante de menus et sous-menus encore trop abondants qui recrée le méandre anti-ergonomique des applications 2D actuelles.

Laisser un commentaire