Pédagogique Technologique

Classe virtuelle… et présence humaine!

Imaginez : vous faites votre entrée dans une pièce et les personnes présentes ne vous prêtent aucune attention. Elles discutent entre-elles, regardent leur cellulaire ou paraissent en état d’hibernation! Mauvais rêve ou histoire vécue? Il semble que ce soit la réalité pour plusieurs étudiants et étudiantes à leur arrivée dans une classe virtuelle.

Que ce soit en face à face ou par écrans interposés, une présence à l’autre en formation fait toute la différence! Les cinq principes que Pellegrino et Sloan nous proposent pourront nous aider à rejoindre les humains avant tout dans nos formations.

Connexion
Les étudiantes et étudiants ont besoin de se sentir accueillis, reçus et en contact avec vous et ce que vous enseignez. Se rappeler leurs noms, tenir compte de certaines remarques ou témoignages sont autant de petits gestes qui témoignent de la connexion que vous instaurez avec vos étudiantes et étudiants. Et c’est cette même connexion qui favorise l’instauration d’un climat de confiance entre eux et vous.

Cohérence
Rien de plus déroutant pour un nouvel arrivé que de jongler avec plusieurs vocables, acronymes et méthodologies. Autant que possible, soyez cohérent dans vos directives et communications avec vos étudiantes et étudiants. Par exemple, si vous demandez qu’on vous remette un “travail d’introduction à la recherche”, n’utilisez pas d’autres appellations pour le désigner (ex. : “Synopsis de recherche” ou “Résumé introductif”). De même, préconisez l’utilisation de logiciels ou de technologies communes à la plupart des étudiantes et étudiants de votre classe. Votre cohérence contribuera à faciliter l’intégration de toutes et tous.

Contenu
Si vous enseignez à de nouvelles cohortes étudiantes, leurs premiers contacts avec votre contenu devraient respecter leur niveau de connaissance préalable. Ainsi, n’hésitez pas à rappeler succinctement ce qui a été vu dans un niveau antérieur d’études. Veillez aussi à présenter à vos étudiantes et étudiants des activités pédagogiques selon une progression allant du plus simple au plus complexe. Ces attentions témoignent de votre volonté à faciliter l’assimilation du contenu de votre cours.

Communauté
Le fait d’étudier à distance place souvent les étudiantes et étudiants hors des contacts avec les autres membres de leur cohorte. Si votre institution propose une zone virtuelle d’échanges informels en ligne, vous pouvez proposer à vos étudiantes et étudiants d’y adhérer. Sinon, proposez-leur un forum de discussions ouvertes sur votre page de cours. L’important ici c’est de faciliter la création d’un sentiment d’appartenance qui, comme tout ce qui touche directement l’humain, agit sur la réussite étudiante.

Compassion
Faites preuve de compassion envers ceux et celles de votre classe qui rencontrent des difficultés personnelles ou logistiques. Un simple courriel à une personne étudiante afin de vous informer d’un retard ou la planification de mesures claires pour convenir d’un délai supplémentaire sont des gestes de compassion peu coûteux en temps mais combien nourrissant pour favoriser l’engagement.

Vous savez certes comment être plus humain. Là n’est pas la question. Tous les principes mentionnés plus hauts peuvent facilement vous revenir en mémoire si, avant chaque séance de cours en ligne, les yeux fermés, vous prenez 15 secondes pour vous les remémorer.

Source: M.A. Pellegrino et A. Sloan, How to Improve and Promote Student Engagement in the Online Classroom, Faculty Focus, 15 septembre 2021.

Des technologies éducatives à l'épreuve du temps?
Julian, un tuteur (artificiellement) intelligent qui clavarde pour soutenir l'apprentissage

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel a longtemps été occupé à analyser et concevoir des formations tous azimuts. Il essaie aujourd'hui de faire connaître ses découvertes pédagogiques aux personnes formatrices à la recherche de solutions concrètes.

Laisser un commentaire