Compétitive Pédagogique Point chaud / en émergence

Rivalité collèges-université: la situation au Canada

La volonté des collèges d’offrir des « baccalauréats appliqués » et d’investir ainsi le terrain des universités américaines trouverait écho au Canada. En effet, un récent billet du blogue d’Alex Usher « Eyes on Higher Ed » publié par le Globe and Mail rapporte une préoccupation similaire, cette fois à l’échelle canadienne.

L’auteur rapporte qu’au Canada, les missions des collèges et des universités ont déjà été clairement distinctes l’une de l’autre; l’une visant une formation courte, appliquée, formant à un métier et l’autre visant plutôt une formation plus poussée conférant (souvent) un grade de professionnel. Or, avec le temps, la transformation des besoins de formation a repoussé les frontières entre les institutions et l’on retrouve aujourd’hui une certaine rivalité entre les deux types d’établissements, les collèges aspirant à former leurs étudiants à un niveau plus avancé et les universités défendant farouchement leur chasse-gardée. Dans son billet, l’auteur présente la création d’établissements « polytechniques » (des établissements offrant une formation qui soit à la fois avancée et appliquée) comme une voie de solution.

Les commentaires sur l’article sont particulièrement intéressants et les multiples témoignages apportent un éclairage fort pertinent sur la question. J’ai notamment relevé ceux d’un lecteur évoquant la situation du Québec, où Cégeps et universités sont présentés comme deux paliers d’éducation complémentaires et où l’on ne retrouve pas cette rivalité présente au Canada anglais. Ça reste à vérifier, mais j’ai l’impression qu’il touche un point important, soit celui de la perception des cégeps et universités qui ne voient pas l’autre ordre d’enseignement comme étant une menace pour eux. On le voit notamment dans des domaines qui auraient pu devenir problématiques (la formation en soins infirmiers, par exemple); la solution a été développée conjointement – sous forme de DEC-BAC – plutôt qu’en concurrence.

Source: Alex Usher, “The polytechnics conundrum”, The Globe and Mail – Globe Campus, 7 juin 2010. http://www.globecampus.ca/blogs/eye-higher-ed/2010/06/07/polytechnics-conundrum/

Taleo, pour la gestion des talents en entreprise, inclut maintenant la formation en ligne avec Learn.com
D'où viennent les bonnes idées, ou la nécessité de collaborer pour innover

À propos de l'auteur

Catherine Vallières

Catherine Vallières

Catherine Vallières est conseillère pédagogique au Service de soutien à la formation (SSF) depuis 2001. Elle a d’abord œuvré comme comme conceptrice pédagogique en formation à distance ainsi que comme conseillère à l’évaluation périodique des programmes. Depuis plus de 10 ans, elle est responsable de la gestion des programmes et des activités pédagogiques. Vu ses fonctions, elle s’intéresse particulièrement aux questions liées aux formations universitaires (programmes formels et formations à la carte), aux types de certification, au financement universitaire ainsi qu’aux processus d’assurance-qualité.

Laisser un commentaire