Pédagogique Technologique Tendances sociétales

Pourquoi apprendre si les machines retiennent tout?

Alexandre Roberge de Thot Cursus nous invite à visionner un épisode de l’émission allemande Streetphilosophy traduite en français par Arte et intitulée « Quel avenir pour l’éducation à l’heure des nouvelles technologies ? » (2019, 27 min) Dans cet épisode, la blogueuse berlinoise Ronja von Rönne va à la rencontre de gens qui se sont formés dans le système scolaire mais aussi en marge de ce système…

Au moment de démarrer une autre année académique, certaines des questions de fond abordées ne font pas de mal, même si les réponses offertes ne sont pas toujours transcendantes. En fait, sur un ton très léger, des questions fondamentales sont discutées: l’importance de l’esprit critique, la différence entre le savoir et l’éducation (« L’éducation, c’est ce qu’on fait dans la vie avec les connaissances acquises. »), la place de la discipline dans l’apprentissage, la différence entre les connaissances déclaratives (que les machines maîtrisent facilement) et les connaissances procédurales, etc. Un des intervenants suggère que l’intelligence, c’est peut-être dorénavant de savoir quoi retrancher de l’ensemble des connaissances disponibles… Si oui, ça expliquerait certaines différentes majeures dans la manière d’apprendre de nos étudiants.

Description officielle (site d’Arte) « À l’ère de Wikipédia, les technologies ont transformé notre rapport à la connaissance et à la culture. Mais le savoir s’est-il démocratisé pour autant ? Que devrait nous enseigner l’école, et comment notre culture influence-t-elle notre regard sur le monde ? Pourquoi apprend-on et quel avenir pour l’éducation à l’heure des nouvelles technologies ? Dans les rues de Berlin, des lycéens en grève pour le climat et un ex-délinquant démontrent l’importance d’acquérir une éducation solide et une pensée critique, tandis qu’un détour par la robotique permet de s’interroger sur l’avenir de l’éducation. »

L’esthétique très vintage de cette série n’est pas à négliger: noir et blanc, gros plans très contrastés, musique jazzy, style années 1950 – 1960, surtitres en couleur… Ce sont 27 minutes rapidement intégrées.

Sources:

Arte, Apprendre, mais pourquoi?, Streetphilosophy, 2019, 27 min

Roberge, Alexandre, « Pourquoi apprendre dans un monde numérique », Thot Cursus, 17 août 2021

Transformer les étudiants en explorateurs par la réalité virtuelle
Table ronde sur les nouvelles frontières en éducation et en apprentissage

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire