Un rapport remet en question la mission des collèges et des universités ontariennes

Le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur a publié son Rapport 2009-2010, qui présente une évaluation du système d’éducation postsecondaire en Ontario et résume les recherches que le COQES a menées jusqu’à présent.  Certaines recommandations (voir p. 94) remettent directement en question le mandat des institutions d’enseignement en place et le type de programmes offerts :

  • L’intérêt de différencier et de spécialiser la vocation des collèges. Certains d’entre eux pourraient même offrir des baccalauréats fondés sur une solide formation générale, alors que d’autres pourraient se concentrer sur les services offerts aux étudiants insuffisamment préparés à l’apprentissage d’un métier.
  • La mise en place d’établissements (on ne spécifie pas s’il s’agit de collèges ou d’universités) spécialement dédiés à l’enseignement universitaire de premier cycle qui n’offriraient que des baccalauréats. La mission première de leur corps enseignant serait alors l’enseignement plutôt que la recherche.
  • La mise sur pied d’une téléuniversité, caractérisée par une pédagogie « ouverte » et sachant s’adapter aux besoins de ses étudiants.

On peut se demander comment réagiront les établissements ontariens déjà en place… et dans quelle mesure de telles recommandations pourraient trouver écho au Québec.

Qu'est-ce que le « evidence-based education »?
Interne : McGill: limiter l'utilisation des appareils mobiles

Exprimez-vous !

*