Cycles supérieurs Point chaud / en émergence Tendances sociétales

L’édition savante endosse l’ÉDI (équité, diversité, inclusion)

Hervé Maisonneuve n’est pas tendre envers les éditeurs de revues savantes : [p]as besoin de revenir sur la situation des revues scientifiques, et surtout celle des comités de rédaction (et des relecteurs) avec prédominance des hommes, plutôt caucasiens, âgés, hétérosexuels, sans handicaps, et de catégories socio-professionnelles favorisées. Ils règnent sur une science dirigée selon leurs visions du monde, sans considérer les attentes de la société. Ils ne représentent pas les chercheurs dont la diversité est très grande.

Toutefois, dans son billet du 4 mai dernier, il fait état d’une initiative lancée par la Royal Society of Chemistry (SRC) : le Joint commitment for action inclusion and diversity in publishing (engagement conjoint pour une action en faveur de l’inclusion et de la diversité dans l’édition).  Sur la page de la SRC on peut lire que 37 éditeurs se sont regroupés dans le but d’établir de nouvelles normes qui permettront d’assurer plus de diversité et d’inclusion dans la publication scientifique. 

Les 37 membres du regroupement

En effet, les membres du regroupement reconnaissent, avec moins de véhémence que Maisonneuve toutefois, qu’il existe des préjugés (ou biais) dans l’édition savante et s’engagent à favoriser le changement de culture par les quatre actions suivantes.

  1. Comprendre notre communauté de recherche

Nous collaborerons pour permettre aux membres de notre communauté de déclarer eux-mêmes des données sur la diversité et nous travaillerons à la mise en place d’un système commun afin que les chercheurs n’aient à déclarer leurs données qu’une seule fois. Nous analyserons les données anonymisées sur la diversité afin de déterminer où des actions sont nécessaires.

  • Refléter la diversité de notre communauté

Nous utiliserons les données anonymisées pour découvrir les bases de diversité spécifiques à chaque sujet et fixerons des objectifs minimums pour atteindre une représentation appropriée et inclusive de nos auteurs, réviseurs et décideurs éditoriaux.

  • Partager les succès pour avoir un impact

Nous partagerons et développerons des ressources nouvelles et innovantes pour améliorer la représentation et l’inclusion de groupes divers. Nous partagerons de manière transparente les politiques, les mesures, le langage et les normes afin de faire progresser ensemble l’inclusion et la diversité dans l’édition savante.

  • Fixer des normes minimales sur lesquelles s’appuyer

Nous examinerons minutieusement nos propres processus de publication et prendrons des mesures pour atteindre une norme minimale d’inclusion dans l’édition, en nous basant initialement sur le Framework for Action in Scientific Publishing de la RSC. Nous encouragerons toutes les parties prenantes concernées à améliorer les résultats en matière d’inclusion et de diversité et ce, à toutes les étapes du processus de publication.

[Texte traduit avec DeepL puis ajusté]

Par ailleurs, Maisonneuve mentionne dans ce même billet l’interview d’Alice Meadows avec Laura Norton et Nicola Nugent de la SRC publiée sur le blogue Scholarly Kitchen le 21 avril 2021, car elle permet de faire le point sur la question de la diversité et de l’inclusion et de se rendre compte que la correction de la situation est bel et bien amorcée. 

Source –

Maisonneuve, Hervé.  Engagement conjoint pour une action en faveur de l’inclusion et de la diversité dans l’éditionRédaction médicale et scientifique.  4 mai 2021.

Classement 2021 de THE sur les objectifs de développement durable
Rendre les cours ludiques: faire apprendre dans le plaisir

À propos de l'auteur

Sonia Morin

Laisser un commentaire