Compétitive Pédagogique Tendances sociétales

De services de soutien à services d’innovation pédagogique

Steven Mintz, professeur d’histoire à l’Université du Texas à Austin, considère que les teaching centers ou services de soutien pédagogiques (comme le Service de soutien à la formation à l’Université de Sherbrooke ou d’autres services similaires dans la plupart des établissements), devraient voir leurs mandats évoluer pour tenir compte de la situation de la formation universitaire post-pandémie.

…[T]heir missions are similar: to help faculty and graduate students with course design, pedagogy, classroom management, online teaching, inclusive teaching, classroom technology, academic integrity and constructive feedback….[…] …[M]ost centers existed in a silo and weren’t empowered to drive academic transformation. Indeed, most lack the expertise to inform institutional strategies involving learning assessment or software and technology acquisition, let alone online programming.

Il cite plusieurs facteurs qui justifient, selon lui, ce besoin d’évolution des teaching centers:

  • [l’]analyse des données relatives à l’engagement, à l’apprentissage, aux performances et aux résultats des personnes étudiantes; souvent, la refonte des cours eux-mêmes ne relèvent pas de leur domaine de responsabilité [de ces services].
  • l’enseignement fondé sur des données probantes est aujourd’hui plus important que jamais. […]
  • …[u]ne des premières priorités des établissements [universitaires] devrait être de revoir la conception des classes de passerelle à fort taux d’inscription et à forte densité d’étudiants, qui présentent des écarts importants en termes de résultats. […] Plutôt que des points d’accès, ces cours sont, bien trop souvent, des obstacles à la réussite des étudiants.
  • une autre priorité absolue […]: la nécessité de former toutes les personnes enseignantes à des pédagogies tenant compte des traumatismes et de l’intégration, afin de les aider à mieux soutenir la santé mentale des personnes étudiantes, à aider ceux qui sont handicapés et à intégrer le tutorat dans leurs responsabilités. [Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite); nos emphases]

D’après lui, « nos campus ont besoin d’une unité qui chapeaute 4 responsabilités interdépendantes »:

  • l’amélioration de la formation: … au-delà de l’amélioration de la pédagogie, cela inclurait…
    • la conception des programmes,
    • la conception pédagogique,
    • la technologie éducative et
    • l’évaluation.
  • stratégie de formation: … aide à l’élaboration de programmes (en particulier des certificats crédités et non crédités ultérieurs au baccalauréat et à la maîtrise), et établie des partenariats avec les départements, ainsi qu’avec chaque faculté afin d’élargir les possibilités d’apprentissage expérientiel, d’apprentissage par le service à la communauté et d’apprentissage ludique;
  • l’infrastructure de formation: …joue un rôle de premier plan dans le déploiement d’un système d’analyse de l’apprentissage et en aidant les services à la vie étudiante (orientation, etc.) et les départements à utiliser efficacement ces outils;
  • l’évaluation et la recherche dans le domaine de l’éducation: …chargé d’examiner et d’évaluer les pédagogies et les technologies nouvelles et émergentes, de même que d’entreprendre des recherches sur l’efficacité des innovations pédagogiques. ]Traduit avec www.DeepL.com/Translator, puis ajusté]

Notons que nous ne faisons ici que rapporter l’opinion de cet enseignant de la UoT. Si ces préoccupations apparaissent bien légitimes, on peut se demander si un seul service peut ou doit cumuler toutes ces fonctions… notamment lorsqu’il s’agit de prérogatives traditionnellement professorales. On peut penser que la volonté de Mintz est notamment de généraliser l’amélioration pédagogique et son évaluation continue:

...[A]t most colleges and universities, responsibility for educational innovation is not only highly dispersed, but adoption is voluntary. Indeed, individual faculty are often personally responsible for evaluating and implementing new instructional techniques and technologies on their own. […]

…A center for educational innovation should, in my view, be responsible for incentivizing the adoption of pedagogical approaches with demonstrated effectiveness and deploying technology in ways that better meet students’ learning needs.

Remerciements à mon collègue François D’Anjou du SARIC pour m’avoir relayé cet article.

Source: Mintz, Steven, « Why We Need Centers for Educational Innovation, Evaluation and Research », Inside Higher Ed, 30 novembre 2020

Former à gérer des situations de crise à l'aide de l'intelligence artificielle ?
Évaluation en ligne : surveiller ou choisir une approche de "bienveillance éthique" ?

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

commodo eget et, libero. consequat. ut eleifend porta.