Cycles supérieurs

Je « thèse », tu « thèses », nous « thèsons » et la thèse s’écrit!

Thèses-vous? est un organisme à but non lucratif qui offre des services et des outils de soutien à la rédaction scientifique aux étudiants et aux professeurs.  Fondé en 2016 par deux doctorantes, Émilie Tremblay-Wragg et Sara Mathieu-C., Thèsez-vous? a le vent dans le voiles et a jouté à son service initial, des retraites de rédaction, des services de rédaction virtuels et la possibilité de réserver un bloc de 4 heures dans un local permanent aménagé pour réunir une quarantaine d’étudiantes et d’étudiants qui désirent rédiger dans un climat collectif de rédaction.  Une sorte de ruche, quoi!

 Mme Tremblay-Wragg, aujourd’hui professeure en didactique à l’UQAM, a obtenu un financement du FRQSC (Fonds de recherche Société et culture) et du CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines) pour étudier les impacts de Thèsez-vous?

L’équipe sous la responsabilité de la professeure Tremblay-Wragg a mené une recherche quasi expérimentale qualitative et quantitative, incluant un groupe contrôle d’étudiants en période de rédaction de thèse. Des questionnaires ont été remplis par 217 doctorants en cours de rédaction (145 du groupe contrôle, 72 participants aux retraites) à quatre moments précis (avant et immédiatement après la retraite, 6 semaines plus tard et 1 an après leur participation), de manière à évaluer les effets des retraites dans le temps. Trente de ces mêmes doctorants (15 par groupe) ont ensuite été interrogés dans des entretiens semi-dirigés en trois temps. Des groupes de discussions ont également été effectués.

Les besoins des étudiantes et étudiants

  • Considérer la rédaction comme un besoin légitime : au même titre que le travail rémunéré, le sport…
  • Se doter d’un horaire et d’un espace propice à la rédaction : une bulle qui facilite l’écriture et limite les possibilités de « se pousser »
  • Sortir de l’isolement : la communauté de rédactrices et rédacteurs offre un réseau d’entraide qui perdure parfois au-delà des retraites
  • Être soutenues et soutenus par un encadrement rigoureux
  • Avoir plus de formation à la rédaction

Les impacts des retraites de Thèsez-vous?

  • Connaître et utiliser les méthodes de rédaction
  • Mieux planifier la rédaction
  • Inscrire la rédaction à l’agenda
  • Faire partie d’une communauté.

Toutefois, l’étude n’a pas permis de savoir si le service de retraites avait conduit à un plus haut taux de diplomation. 

Pandémie oblige

Thèsez-vous? n’a pas eu le choix : il s’est adapté à la pandémie en offrant des services virtuels aux doctorantes et doctorants, dont une retraite pancanadienne en ligne, qui se tiendra du 4 au 25 mars 2021 à raison d’un bloc de rédaction d’une journée par semaine pendant 4 semaines.  Une belle preuve de créativité « obligée » en situation hautement contraignante.  Bravo!

Une recherche sur Google Scholar a permis de constater que l’étude a conduit à la rédaction d’un article par l’équipe : Emilie Tremblay-Wragg, Sara Mathieu Chartier, Elise Labonté-Lemoyne, Catherine Déri & Marie-Eve Gadbois (2021) Writing more, better, together: how writing retreats support graduate students through their journey, Journal of Further and Higher Education, 45:1, 95-106, DOI: 10.1080/0309877X.2020.1736272. L’article deviendra certainement accessible sans frais sous peu…

Source – Couturier, C.  Thèsez-vous documente ses retombées.   Affaires universitaires.  17 février 2021.

Soutenance de thèse : "la question qui tue"
Cinq leviers pour la réussite aux cycles supérieurs

À propos de l'auteur

Sonia Morin

Laisser un commentaire