Compétitive Pédagogique Technologique

Notre expertise en ENA mise en valeur d’un océan à l’autre

Notre collègue Marc Couture, conseiller pédagogique en conception de système, a été interviewé par la journaliste torontoise Diane Peters pour un article qui paraissait cette semaine dans Affaires universitaires. Outre le fait qu’il met en valeur l’expertise d’un des piliers du SSF, l’article permet un bon tour d’horizon de la situation des environnements numériques d’apprentissage (ENA) au Canada. [Note: l’article a traduit littéralement Learning Management System (LMS) par « Système de gestion de l’apprentissage » (SGA), traduction tombée en désuétude dans l’usage].

Évidemment, le contexte pandémique a mis en lumière l’importance de ces systèmes pour l’enseignement à distance, la journaliste allant jusqu’à affirmer que « de nos jours, chaque université se définit par son SGA »…

On nous rappelle d’abord qu’en 2006, date où la plateforme WebCT a été rachetée par la firme américaine Blackboard, « WebCT était utilisé par 70 pour cent des universités et des collèges canadiens ». Aujourd’hui, cet ENA est en perte de vitesse un peu partout dans le monde et Blackboard n’occupe plus qu’11% du marché canadien. Parmi universités qui utilisent encore Blackboard figurent l’Université Thompson Rivers, l’Université Ontario Tech et l’Université de Windsor.

En 2019, l’ENA à code ouvert d’origine australienne Moodle était utilisé par 39 % des établissements d’enseignement supérieur canadiens [c’est d’ailleurs pour les sections de l’article qui concerne Moodle que Marc a été cité]. L’article mentionne que cet ENA est utilisé à l’Université York et à l’Université de l’Alberta, mais précise que « its true stronghold is in Quebec »,

« Tous les cégeps l’utilisent, tout comme la plupart des universités québécoises, y compris l’Université de Montréal, l’Université Concordia et le réseau de l’Université du Québec. D’ailleurs, le gouvernement du Québec a récemment annoncé du financement pour le projet DÉFI de l’Université du Québec à Montréal. L’objectif de ce projet est de fédérer les différents environnements numériques d’apprentissage pour permettre l’interconnexion des plateformes utilisées par les 10 établissements du réseau de l’Université du Québec. »

Marc explique bien que l’Université de Sherbrooke a choisi Moodle pour des raisons financières mais aussi parce qu’« [u]n des attraits d’un système à code source ouvert comme Moodle est qu’il s’accompagne d’une communauté mondiale d’utilisateurs ».

Brightspace (de la firme canadienne D2L) occupe à peu près le quart du marché (±25%) et continue à gagner du terrain. Les universités Carleton, Athabasca et de Victoria l’utilisent.

Canvas (lancé en 2008, offert au Canada bien plus récemment) est maintenant utilisé par 8 % des établissements d’enseignement supérieur canadiens, dont l’Université de la Colombie-Britannique (2017), l’Université de Toronto (2018), l’Université de la Saskatchewan (2020) [des joueurs importants tout de même].

L’article ne mentionne que l’Université Brock comme utilisatrice de la plateforme Sakai.

L’article se termine par des discussions sur la maintenance des ENA à l’interne ou à l’externe des institutions, ainsi que sur la multiplicité de fonctions que l’on demande dorénavant aux ENA (« la vidéo, la vidéoconférence, le clavardage en direct et d’autres fonctions pour les sciences, la technologie, le génie et les mathématiques », mais aussi certaines fonctions pédagogiques comme «  l’évaluation par les pairs, l’autoévaluation, la collaboration, la discussion, la classe inversée et l’utilisation de portfolios »… )

Est-il préférable d’adopter un système qui fait tout de manière imparfaite ou de multiplier les systèmes pour répondre à divers besoins? « Nous avons vraiment aimé le fait que le système [Canvas] n’essaie pas de tout faire, précise Mme [Nancy] Turner, directrice chargée de l’amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage à l’Université de Saskatchewan. Il n’est pas trop compliqué. Son interface est simple, mais il fait bien le travail. »

Sources:

Peters, Diane, « L’heure de gloire des systèmes de gestion de l’apprentissage », Affaires universitaires, 13 janvier 2021

Peters, Diane, « Learning management systems are more important than ever », University Affairs, 13 janvier 2021

5 façons de traverser l'écran pour enseigner à distance autrement
Un robot pour la lutte aux fausses nouvelles

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire