Pédagogique

Découvrir ses limites

Après nous être investis depuis des mois – corps et âme – dans nos formations en ligne, hybrides ou comodales, que pouvons-nous en conclure? Rebecca Koenig affirme que ce sont nos limites humaines qui nous apparaissent.

Même si la connexion Internet fonctionne bien, que l’image et le son de la vidéoconférence sont optimaux, que tous ceux et celles qui devaient être de la partie se présentent et participent… il reste malgré tout que cela ne ressemble en rien à ce que nous avons expérimenté depuis quelques millénaires! Le contact humain n’y est que simulé. Le non-verbal des étudiantes et étudiants n’y est pas. L’esprit de corps entre les étudiantes ou les étudiants d’une même cohorte s’effrite par écrans interposés. On en vient à se demander si ce qui manque ne pourrait pas être au cœur de la mission éducative de nos institutions.

Education is not merely the transmission of knowledge. It is experiences shared and relationships nurtured among people who have not only brains, but also bodies and spirits.

S’il y a une leçon qu’on peut tirer de l’actuelle pandémie, c’est que le facteur humain prend toute son importance dans l’acte d’enseigner et d’apprendre.

Si nos formations ne sont pas toutes selon nos attentes, reconnaissons tout de même que nous sommes humains, que nous avons des limites et que nous allons éventuellement développer un mode de communication où nos limites humaines deviendront les forces du nouvel acte d’enseigner et d’apprendre.

Source: Rebecca Koenig, Learning Our Limits, EdSurge, 1er janvier 2021.

Livre important sur les « compétences du futur » et leurs impacts sur l'enseignement supérieur
Des gestes barrières pour développer sa citoyenneté numérique

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel a longtemps été occupé à analyser et concevoir des formations tous azimuts. Il essaie aujourd'hui de faire connaître ses découvertes pédagogiques aux personnes formatrices à la recherche de solutions concrètes.

Laisser un commentaire