Pédagogique Technologique

Que veulent les étudiantes et étudiants de leur prof?

Malgré la distance, malgré les innombrables choses à penser, vos étudiantes et étudiants pensent à vous! Mais que se disent-ils lorsque leur écran s’active pour une autre séance de formation en ligne? Mon collègue Marc Couture me réfère cet article de Beth McMurtrie à propos des attentes des étudiantes et étudiants face à leur enseignante, enseignant dans cette nouvelle ère numérique.

McMurtrie nous offre d’abord une mise en contexte éloquente pour nous rappeler les défis que nos étudiantes et étudiants ont dû surmonter depuis ces derniers mois de pandémie.

Nombre d’entre eux ont eu du mal à obtenir un accès Wi-Fi constant et un lieu d’apprentissage tranquille. Ils se sont sentis dépassés, non seulement par la pandémie, mais aussi en essayant de suivre les travaux, les délais et la communication avec leurs professeurs. Les routines et les relations de la vie sur le campus leur manquaient. La motivation était un véritable défi.

Traduit avec l’application Deepl, ajusté par nous.

Voici, en rafale, quelques-unes des clés qui ressortent d’un panel qu’a mis sur pied McMurtrie. Il était composé d’étudiantes et d’étudiants et de membres du corps professoral.

Garder le contact
Le fait de sentir que quelqu’un est présent, même à distance, favorise l’apprentissage chez l’étudiante et l’étudiant. Pouvoir facilement contacter et obtenir les réponses à leurs questions fait toute la différence en période de distanciel. Chaque faculté, chaque département, chaque enseignante ou enseignant devrait favoriser ce contact qui pourrait fort bien devenir dans les prochaines années un élément distinctif dans le choix d’une université.

Faire preuve de cohérence
Rien de plus déroutant que d’avoir à constamment s’ajuster avec de nouvelles façons de faire ou de nouvelles applications. Étudier à distance n’est pas toujours simple, mais si en plus il faut retenir les multiples changements à l’horaire dans la production de travaux et les modes d’évaluation, les étudiantes et étudiants y perdent leur latin! Autant que faire se peut, faites preuve de cohérence dans les délais que vous exigez et téléversez les travaux aux mêmes heures et aux mêmes endroits. Assurez-vous régulièrement du niveau d’aisance de vos des étudiantes et étudiantes quant aux fonctionnement général des activités en distanciel.

Éviter les projets d’équipe
En ligne, les projets de session en équipe risquent fort de créer frustration et colère chez vos étudiantes et étudiants. À moins que vous ayez ficelé étroitement les paramètres du travail et confié des rôles précis à chacun, le travail d’équipe dans ce contexte ne vous simplifiera pas la vie. En distanciel – et qui plus est, en temps de pandémie – les objets de préoccupation sont notoires. Mieux vaut alors favoriser d’autres modalités de mise en pratique et d’évaluation.

Encourager les exercices en équipe
Même si cela semble contredire ce qui vient d’être dit, le travail en équipe dans des exercices en équipe est valorisé chez les étudiantes et les étudiants. L’essentiel ici consiste à bien circonscrire la portée du travail à faire. Il peut s’agir d’un cas simple à résoudre ou d’une discussion autour d’une lecture préalable. Les étudiantes et étudiants se retrouvent entre eux pour échanger et partager leurs idées.

Éviter les longs exposés en ligne
Les étudiantes et les étudiants préfèrent consulter de courts enregistrements vidéo de votre part avant la séance en synchrone. De cette façon, ils peuvent mieux profiter de votre présence pour approfondir certains points, obtenir les réponses à leurs questions ou réaliser un exercice sous votre supervision. Pour les mettre en action lors de la classe synchrone, utilisez les modalités de vote ou de création d’ateliers de travail en sous-groupes de votre logiciel de classe virtuelle (ex. : Zoom, Teams ou Adobe Connect).

Vérifier ce qui fonctionne ou pas
N’hésitez pas à demander à vos étudiantes et étudiants ce qu’ils apprécient, ce qu’ils estiment qui fonctionne bien et ce qu’ils aimeraient qui soit autrement. Considérez-les comme des partenaires dans cette aventure du tout à distance. Par exemple, si certains ne répondent pas à vos courriels, vérifiez quel pourrait être un moyen plus efficace de les contacter.

Ces quelques clés de fonctionnement en classe virtuelle pourront vous aider à surmonter la distance et vous rapprocher de vos étudiantes et étudiants.

McMurtrie, Beth, Teaching: What Students Want Their Professors to Know, The Chronicle of Higher Education, 24 septembre 2020.

Proposez des ateliers de travail en équipe dans votre classe virtuelle
Et si un des effets de la pandémie était une plus grande sensibilité à l’apprentissage en profondeur?

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel Genest

Laisser un commentaire

Sed velit, eleifend id, et, commodo ipsum eget fringilla neque. consequat.