Pédagogique Technologique

Un prototype de classe interactive et connectée à l’école de commerce Inseec U

Entre les murs d’Inseec U, une école de commerce française située à Chambéry (Savoie), une version de «classe du futur» est à l’essai depuis cet automne.

Baptisé Ark-Inseek, ce prototype a été développé par la firme Pixminds, qui n’en est pas à ses premières armes en fait de salles interactives. Pixminds a aussi développé le Arkube, une salle de jeu immersive dont la particularité est d’être, bien sûr, interactive mais aussi tactile du plancher au plafond avec des surfaces incassables faites de polycarbonate. On imagine très bien l’importance de la robustesse des matériaux pour ce genre d’installations où plusieurs personnes sont invitées à toucher, voire à frapper sur les écrans.

En ce qui a trait à la salle de classe Ark-Inseek, il est possible de donner cours à la fois en présence et à distance. La salle tient dans 100 m2, comprend un écran géant de 20 m2 interactif et accepte 500 étudiants connectés.

Aux dires de Léo Legris, chargé de la recherche et du développement chez Pixminds, l’objectif de cette salle est d’offrir «… immersion, partage des connaissances et suivi en temps réel sous diverses formes (business games, films interactifs, activités de groupe…) et dans des domaines très variés (apprentissage des langues, de l’économie, de l’informatique, etc.) ».

Les expérimentations qui se tiendront cette année dans la salle Ark-Inseek ont pour but d’identifier :

  • le niveau d’adaptation des enseignants et apprenants à l’environnement;
  • l’efficacité du dispositif;
  • les modifications possibles;
  • etc.

«Ce que l’on espère, c’est que que cela entraînera une nouvelle manière d’apprendre. Il faut tester pour le savoir! ». Léo Legris. Nous garderons un oeil sur ces expérimentations et leurs résultats.

Mine de rien, ce prototype de salle du futur a tout de même coûté près de 300 000 euros (ce qui équivaut à un peu moins de 500 000 dollars canadiens).

Sources:

Beaubonnet, Laure, «On a vu la classe du futur et une chose est sûre, l’école d’aujourd’hui a tout faux», 20minutes.fr, 22 septembre 2020, relayé par Denis Cristol 24 septembre 2020.

Treille, Clarisse, «Pixminds dispense de l’interactivité dans l’enseignement à distance», ZDnet magazine, 9 septembre 2020.

Discussions virtuelles engageantes, efficaces et équitables en huit étapes
Proposez des ateliers de travail en équipe dans votre classe virtuelle

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Francheska Gaulin

Laisser un commentaire

ut Praesent lectus mi, Nullam eget quis commodo eleifend suscipit Sed libero