Pédagogique

Les 9 événements de la séquence d’enseignement-apprentissage: ce scénario dont vous êtes le héros

Enseigner est à la fois une science et un art. Mais comment s’assurer que l’on s’appuie sur l’un sans oublier l’autre? C’est ce que nous propose la professeure Darina M. Slattery dans cet article où elle brosse un tableau des bases en design pédagogique.

C’est une forme de concentré en design pédagogique que la professeure Slattery nous offre ici. Dès les premières lignes elle nous rappelle les types d’apprentissage (connaissances, habiletés et attitudes) et les niveaux d’apprentissage ( mémoriser, comprendre, appliquer, analyser, évaluer et créer) que l’étudiante ou l’étudiant peut expérimenter dans un cours universitaire. Le tout vaudrait certes la peine d’être élaboré dans une future dépêche…

[Note – Nous avons inséré dans cette dépêche quelques hyperliens que propose l’autrice dans son texte. Chacun mériterait aussi la rédaction d’une dépêche. Voir également les références qu’elle fournit en annexe.)

Elle s’attarde toutefois sur les événements d’apprentissage que Gagné et al. ont développés et revus sur plusieurs décennies (1965 à 2004). Ce modèle éprouvé – et qui reste d’actualité même si on enseigne en ligne – décrit les neuf principaux événements d’une séquence d’enseignement-apprentissage. Ces événements deviennent autant de canevas pour y adjoindre des stratégies d’enseignement-apprentissage. Ainsi, peu importe votre expertise disciplinaire, vous pouvez faire vivre à vos étudiantes et étudiants les neuf événements suivants:

  1. capter l’attention,
  2. annoncer les objectifs,
  3. stimuler le rappel des acquis,
  4. présenter le contenu,
  5. guider les apprenants,
  6. proposer des exercices,
  7. fournir une rétroaction,
  8. évaluer les performances,
  9. améliorer la rétention et le transfert.

Capter l’attention
La première action à poser semble aller de soi et pourtant bien des formateurs ne s’y attardent pas. Capter l’attention des apprenants peut se faire de mille et une façons, par l’humour, la présentation d’une capsule vidéo ou encore par la participation à un jeu-simulation. On peut le faire au début de la formation, mais aussi au début de chacune des sections d’une séance. Le modèle ARCS de Keller offre plusieurs stratégies pour maintenir l’attention et la motivation des apprenants.

Annoncer les objectifs
Présenter aux apprenants ce qu’ils seront en mesure de faire après la formation vous permet de préciser concrètement ce qu’ils pourront démontrer et ce sur quoi ils seront évalués. En étant sur la même longueur d’onde dès le début du cours, tout le monde y gagne : les apprenants et vous.

Stimuler le rappel des acquis
Les étudiantes et étudiants n’arrivent pas la tête vide à votre cours. Ils ont suivi d’autres formations. Ils ont participé à la séance précédente de votre formation. Pourquoi ne pas faire un rapide survol de ce qui a été couvert afin de partir de ce qu’ils connaissent et de les amener vers la nouvelle matière de votre séance actuelle.

Présenter le contenu
C’est ici que vous êtes en mode enseignement et que vous livrez votre contenu. Prendre un ton approprié pour rejoindre votre auditoire, mettre en page des diapositives PowerPoint en respectant certaines règles de design visuel vous permettront de mieux faire passer votre message pédagogique.

Guider les apprenants
Que ce soit par le truchement de la technologie (forum, séance de clavardage ou visioconférence) ou lors de votre séance en présentiel, donnez un ou deux exemples et contre-exemples, précisez certaines lignes directrices et offrez des mises en garde. Les questions des étudiantes et étudiants, qui ne manqueront pas d’émerger, vous donneront un bon aperçu de leur niveau d’aisance face à votre matière.

Proposer des exercices, fournir une rétroaction, évaluer les performances
Ces trois événements peuvent être facilement regroupés puisqu’ils font partie de la mise en pratique et de l’évaluation de la performance de vos étudiantes et étudiants. Ici, l’important est de respecter l’objectif d’apprentissage annoncé précédemment et, lorsque nécessaire, de proposer une progression d’exercices, du plus simple au plus complexe.

Améliorer la rétention et le transfert
Qu’arrivera-t-il lorsque le cours se terminera? Vos étudiantes et étudiants oublieront-ils le tout? Percevront-ils l’utilité de ce que vous leur enseignez pour leur future carrière? Une bonne façon d’assurer une meilleure rétention et un transfert des notions apprises est de proposer des activités en lien avec d’autres cours du programme de formation ou qui sont reliées à leur réalité.

Ces neuf événements vous donneront l’opportunité de mieux scénariser votre formation en respectant l’ordre naturel des choses avec vos étudiantes et étudiants.

Source : Darina M. Slattery Implementing Instructional Design Approaches to Inform Your Online Teaching Strategies Faculty Focus, Septembre 2020.

Livre blanc: 5 recommandations à l'intention des bureaux de soutien à l'enseignement
10 pratiques universitaires qui pourraient disparaître avec la pandémie

À propos de l'auteur

Daniel Genest

Daniel Genest

Laisser un commentaire

ut accumsan adipiscing ultricies fringilla consectetur efficitur. velit, felis