Compétitive Point chaud / en émergence Tendances sociétales

Solution contre le racisme et les préjugés : le jumelage interculturel

Au début des années 2000, l’Université du Québec à Montréal a mis en place un programme dont la communauté étudiante peut profiter pour accroître ses connaissances. Nommée « jumelage interculturel pour étudiants », cette expérience encourage la communication avec des individus de cultures et langues différentes sur le campus. Ce programme permet de sensibiliser les étudiantes et étudiants à la réalité d’autrui tout en diminuant les préjugés respectifs.  « Il permet d’apprendre les uns des autres, mais surtout les uns avec les autres », souligne Alhassane Baldé, chargé de cours au Département d’éducation et formation spécialisées de l’UQAM. 

Plus de 12 000 étudiant·e·s ont ainsi bénéficié de ce dispositif et réalisé ensemble une activité en lien avec leur formation. Le jumelage interculturel est soutenu par l’institution à travers le personnel qui l’organise, l’anime et l’évalue. C’est ce leadership transformateur qui est vecteur de changement social et qui garantit une bonne gestion des échanges.

Les bienfaits de ces rencontres individualisées dépassent les programmes universitaires (travail social, sociologie, communication, psychologie, orientation de carrière, apprentissage des langues). Diverses institutions d’enseignement, des centres communautaires et des formations professionnelles bénéficient de ce programme. D’ailleurs, ces expériences furent mises à profit pour l’enseignement d’un cours de sociologie aux étudiantes et étudiants en techniques policières du Cégep de Maisonneuve afin de réduire les cas de violence engendrés par le racisme.  

En temps de pandémie, l’ouverture sur le monde est freinée par la diminution des déplacements à l’étranger. Toutefois, des réunions virtuelles offrent des possibilités de rencontres avec des gens de cultures variées dans le pays d’origine de l’étudiant ou de l’étudiante.

Le jumelage interculturel, un outil hybride, brise les barrières ethniques pour tous. L’ignorance nourrit les préjugés et les peurs. Divers établissements scolaires au Québec et en France ont remarqué un changement dans les perceptions de leurs élèves à la suite de tels programmes. Aussi, cet outil aide les individus à s’informer auprès de résidents locaux à propos des coutumes, des habitudes de vie et de tout autre sujet avant de voyager dans un pays donné. 

« À distance, le jumelage interculturel invite à la rencontre et permet de s’y préparer tout en conservant les atouts du présentiel. Il permet aussi de se faire une meilleure idée des réalités du pays vers lequel l’étudiant·e pourrait voyager et poursuivre ses études. Le dispositif peut contribuer d’une part au développement d’une mobilité internationale des étudiant·e·s des pays du Nord vers ceux du Sud et d’autre part à la réduction de la fuite des cerveaux du Sud, inversant ou rééquilibrant les flux actuels. »

Source: Achi, N., Carignan, N. & Tisserant, P. Témoignage : Le jumelage interculturel, un dispositif pour lutter contre les préjugésThe Conversation.  25 août 2020.

10 pratiques universitaires qui pourraient disparaître avec la pandémie
Santé mentale: des administrateurs universitaires américains justifient la réouverture des campus

À propos de l'auteur

Rachel Couturier

Rachel Couturier

Laisser un commentaire

Lorem Donec id, quis libero. sed Nullam