Compétitive Pédagogique Point chaud / en émergence Technologique

Portrait du déploiement des REL au Canada

Ma collègue Marianne Dubé – grâce à la suggestion de nos collègues du Service des bibliothèques et archives – m’informe de la parution d’un rapport de l’Association des bibliothécaires de recherche du Canada (ABRC) où l’on présente l’état du développement et de la diffusion des ressources éducatives libres (REL) dans l’ensemble du pays. Cette [a]nalyse de l’environnement des services et du soutien à l’éducation ouverte au Canada s’accompagne d'”une FAQ sur l’éducation ouverte, des conseils pour les instructeurs pour commencer à utiliser les REL“. 

On y rappelle que « [l]es REL sont un moyen permettant aux enseignants d’aider les étudiants à participer pleinement à leur apprentissage », notamment en contexte de pandémie où les ressources financières peuvent être plus rares.

« Alors que les enseignants s’adaptent à l’enseignement en ligne, ils pourraient considérer permettre l’utilisation et l’adaptation libre de leurs ressources de cours (tests éclairs, exercices, guides, etc.). » (Askin, Nicole et al., 2020)

Très bien fait, le rapport visite chaque région canadienne pour faire le point sur…

  • les établissements qui utilisent et/ou diffusent des REL,
  • les politiques institutionnelles (rarement) en place,
  • la situation générale dans les établissements d’enseignement supérieurs de cette région,
  • et quelques exemples d’initiatives régionales exemplaires en matière de REL.

De manière plus générale, j’y ai trouvé que…

  1. “Environ le tiers des établissements qui faisaient partie de l’analyse font mention d’activités REL sur leurs sites web”,
  2. “La Colombie-Britannique se démarque comme intervenant clé en matière de REL et éducation ouverte : 63% des établissements en C.-B. qui ont été répertoriés dans cette analyse participent à des activités REL. Les établissements dans cette province tirent profit du leadership et du soutien financier de BCcampus, un organisme financé par la province et qui soutient activement la communauté ouverte et la collaboration entre les collèges et les universités…”
  3. “…[M]ême si le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada a approuvé une déclaration de l’UNESCO sur les REL, à ce jour aucune province ou aucun territoire n’a adopté une politique sur les REL en éducation et les politiques institutionnelles visant la création et l’utilisation de REL demeurent plutôt rares.”
  4. “Une autre importante lacune existe dans les établissements autochtones et du Grand Nord où seulement 9% des établissements participent aux activités REL.”
  5. “Depuis quelques années, les universités francophones au Québec explorent des moyens pour mieux offrir des cours et des ressources en ligne. Les conseillers pédagogiques et autres professionnels du « Service de soutien à la formation » à l’Université de Sherbrooke, le Centre de pédagogie universitaire à l’Université de Montréal et le Bureau de soutien à l’enseignement de l’Université Laval travaillent conjointement avec les bibliothécaires de ces trois établissements et ont créé La Fabrique de ressources éducatives libres. Ce projet a pour objectif de favoriser le développement de REL de haute qualité pour les établissements postsecondaires du monde francophone. Le projet vise également le renforcement de la collaboration entre les établissements et le corps professoral en vue de la création, du développement et du partage des REL… ” [notre emphase]
  6. “Il existe aussi des initiatives qui ont été mises de l’avant par des étudiants des trois universités anglophones du Québec…” [c’est à dire Bishop’s University, Concordia et McGill].
  7. “Le corps professoral le plus apte à adapter et à créer des REL provient d’universités où il y a un niveau élevé de recherche ; ces enseignants ont moins de difficultés à identifier des REL de grande qualité, pertinentes et à jour ;
  8. • Les contenus les plus fréquents dans les REL sont des vidéos, des images et des manuels de cours en accès libre ;
  9. • Le corps professoral perçoit les REL comme étant de qualité égale ou supérieure au matériel traditionnel ;
  10. • Le manque de soutien institutionnel a été signalé comme étant un obstacle plus important que la disponibilité de REL de grande qualité.”
  11. “Les étudiants considèrent que les manuels de cours en accès libre sont de grande qualité et apprécient les économies, l’accès immédiat et la portabilité.”
  12. “Les REL de langue française représentent une solution alternative à la pénurie actuelle de textes français commerciaux et adaptés aux contextes canadien et québécois, compte tenu de la dimension plus modeste de ce marché.”
  13. “Il y a eu des exemples extraordinaires d’initiatives REL au niveau collégial, mais ce sont dans les universités où les activités et les initiatives REL sont les plus visibles sur les sites web par rapport aux cégeps ou collèges: environ 60 % des universités sondées avaient discuté de ces questions comparé à seulement quelque 20 % des collèges/cégeps. Par contre, il y a des cas de collèges connus pour leur collaboration et adaptation d’initiatives lancées par des universités.”
  14. “Alors que très peu d’établissements offrent un soutien spécifique de protection de droits d’auteur dans le cas des REL, plusieurs – y compris ceux qui n’offrent aucune information spécifique aux REL – présentent ailleurs sur leurs sites web du matériel sur la protection du droit d’auteur dans leurs activités pédagogiques et cette information pourrait être adaptée aux ressources éducatives libres.”

Sources:

Askin, Nicole et al., Analyse du contexte du service et du soutien à l’éducation ouverte au Canada, Groupe de travail sur l’éducation ouverte, Association des bibliothécaires de recherche du Canada, juin 2020, 29 p.

« Place aux ressources éducatives libres », site web de l’Association des bibliothécaires de recherche du Canada, 16 juillet 2020

En personne ou à distance, la rétroaction a toujours sa place
Nostalgie et humour: était-ce vraiment mieux avant l'Internet?

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

odio amet, Aenean venenatis suscipit sit venenatis, dapibus mi, adipiscing