Pédagogique

5 thématiques relatives à l’enseignement que j’aurais aimé couvrir… l’an dernier

La lectrice ou le lecteur assidu de ce site s’est probablement aperçu que plusieurs de nos dépêches plus « pratiques » proviennent souvent de l’excellent bulletin américain Faculty Focus. Le fait est que la production de cette source est tellement abondante qu’il devient impossible de tout suivre. Nous devons donc parfois mettre de côté certains textes, même lorsqu’on pense qu’il y aurait là un article intéressant à faire connaître. En faisant mon ménage estival, je retrouve quelques bulletins de l’été 2019 qui auraient bien valu chacun une dépêche. Les évoquer ici me permettra au moins d’en garder trace… et de vous les signaler:

Le premier cours
Weimer, Maryellen, « First Day of Class Activities that Create a Climate for Learning », Faculty Focus, 6 septembre 2019.

Il s’agit en fait d’un article de 2017 où la professeure Weimer suggère différentes activités permettant aux étudiantes et étudiants de faire connaissance, de s’approprier le syllabus, mais surtout de réfléchir et de nommer le genre de cours qu’ils et elles ont envie d’avoir. S’ils ont l’espace pour nommer ce à quoi ils s’attendent de l’enseignante ou de l’enseignant, plusieurs activités permettent aussi de leur faire prendre conscience qu’ils ont un rôle à jouer dans leurs apprentissages.

L’utilisation d’analogies en enseignement
Johansen, Josephine, «Teaching with Analogies: Socks Before Shoes—Order Matters», Faculty Focus, 31 juillet 2019.

Cette professeure de Rutgers a enseigné les mathématiques pendant une trentaine d’années. Elle déplore la disparition d’analogies qui permettent de mieux comprendre certaines opérations et formules mathématiques. Si ses exemples sont forcément disciplinaires, le message de base reste fondamental: les analogies permettent une compréhension plus profonde de concepts abstraits.

Le stress associé aux présentations orales
Russo Mercer, Kerri, « Less Stress, More Success: The End of Semester Student Presentation », Faculty Focus, 17 juillet 2019

La professeure Russo Mercer propose cinq trucs pour diminuer l’anxiété que ressentent les étudiantes et étudiants au moment de livrer leurs présentations orales:
1) Expliquer aux étudiantes et étudiants l’importance de l’expression orale pour leur développement professionnel.
2) Offrir des occasions de s’exprimer en classe en équipe alors que les étudiantes et étudiants n’ont pas à subir seuls la pression de l’exposé.
3) Fournir une structure de présentation qu’ils et elles pourront suivre pour éviter les digressions.
4) Clarifier les attentes quant à la prestation orale et leur permettre de se pratiquer, voire de recevoir de la rétroaction, avant l’évaluation finale.
5) Donner plusieurs occasions de s’exprimer en classe sans qu’elles soient évaluées.

Les échéances de remise des travaux
Thomas, Brenda, « Rethinking Deadline and Late Penalty Policies…Again », Faculty Focus, 5 août 2019

Wyre, Steve, « An Argument for Accepting Late Work », Faculty Focus, 21 août 2019

Ces deux articles vont dans le sens d’avoir une certaine flexibilité quant à la remise des travaux. Leurs auteurs observent tous deux que certains des meilleurs travaux qu’ils obtiennent arrivent en retard et qu’il semble incohérent de pénaliser des étudiantes et étudiants qui ont appris et pris le temps de maîtriser la matière. Alors que le professeur Wyre insiste sur l’empathie et les rapports bienveillants que les enseignantes et enseignants devraient avoir pour leurs étudiantes et leurs étudiants, Mme Thomas explique son système où des remises de travaux précoces permettent aux étudiantes et étudiants d’ajuster le travail pour améliorer leurs notes.

L’évaluation mal aimée
Ingalls, Vicki, « Talk to Text: A Hack on Grading », Faculty Focus, 12 août 2019

Tobin, Thomas, J., « In the Halls of the King Under the Mountain (of Grading) », Faculty Focus, 4 septembre 2019

Thomas Tobin rédige un assez long essai avec références au roman Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien où il vante les mérites de la « désévaluation » (ungrading) et où il encourage les enseignants et enseignantes à ne pas noter chaque travail individuellement, mais à plutôt offrir de la rétroaction formative fréquente et empathique. Il donne de nombreuses références qui selon lui appuie sa décision de ne pas recourir autant à l’évaluation sommative des apprentissages. La professeure Ingalls a, quant à elle, découvert qu’elle pouvait réduire significativement le temps passé à noter en utilisant une fonction logicielle qui transforme à l’écrit ses commentaires audio. Dans une chronique « Pratico-praTIC » de 2016, ma collègue Francheska Gaulin suggérait sensiblement la même chose en ayant recours à la vidéocapture d’écrans.

4 stratégies pour enseigner en ligne cet automne!
3 clés pour un enseignement en ligne efficace

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

in Lorem leo adipiscing ut Curabitur vulputate,