Point chaud / en émergence Technologique Tendances sociétales

4 façons dont le monde du travail changera à la suite de la pandémie

C’est un sujet qui continue de m’intéresser, voire de me fasciner: les contraintes sociosanitaires bousculent évidemment nos façons d’enseigner et d’apprendre mais aussi, plus généralement, de travailler. Or, nous formons les professionnels de demain… Il vaudrait probablement la peine de rester attentif à ce qui se transforme actuellement quant au fonctionnement des organisations.

L’auteur de ce texte, Alex Tsepko, est le PDG de Skylum, une société de développement de logiciels basée à Bellevue, Washington. Elle est surtout connue pour ses logiciels de retouche photo Aurora HDR et Luminar. Tsepko explique quels effets la pandémie a eus sur son organisation, laquelle compte une centaine d’employés répartis à travers le monde. D’après lui, l’ensemble des entreprises vivra les mêmes quatre changements suivantes.

1.Lorsque nous retournerons au bureau, nous comprendrons maintenant comment les choses peuvent fonctionner lorsque les gens se concentrent uniquement sur la productivité et la communication.

Le fait de tenir l’ensemble des équipes au courant des dossiers et projets des unes et des autres se faisait un peu par “osmose” – comprendre, de manière informelle – parce que tout le monde pouvait se croiser au bureau. Puisque ce ne sera plus automatiquement le cas, il va devenir de plus en plus essentiel de s’assurer sciemment que tous sont au diapason.

2.Les entreprises s’efforceront de devenir plus efficaces en utilisant des outils logiciels qui s’adressent à la fois aux employés à distance et aux employés dans les bureaux centraux.

Travailler à distance signifie plus de flexibilité pour les employées et employés, ce qui signifie que les employés occasionnels qui n’ont pas de bureaux physiques dans l’organisation sont au même niveau que les autres et, surtout, cela signifie des économies d’espaces et donc d’argent alors que l’on réduira les espaces à bureaux. Nous en avons parlé ici. Par ailleurs, Tsepko croit que l’évaluation de la productivité sera transformée suite à la crise de la covid-19.

Most of all, remote means evaluating productivity more objectively — you either completed the task, or you didn’t. There are no bonus points for “looking busy.” Ce sera l’âge d’or des logiciels collaboratifs comme Teams (qu’il ne nomme pas), Slack et Zoom.

3.Les entreprises chercheront à offrir aux salariés de nouveaux programmes qui les soutiennent sur le plan émotionnel.

La question du soutien des employées et employés qui peuvent se sentir isolées (notamment les occasionnels sans bureau fixe mentionnés plus haut), reviendra à l’avant-scène… entre autres parce que les patrons ont été à même de vivre le sentiment d’isolement eux-mêmes.

4. Les habitudes de communication continueront à évoluer dans le sens d’une conversation rapide et immédiate.

D’après Tapsko, les courriels sont chronophages et ils continueront à diminuer en faveur des messages et du partage de fichiers par les applications collaboratives. Il donne l’exemple de Slack qui a pris 5 ans pour passer d’un à 10 millions d’utilisateurs mais qui vient d’ajouter 2,5 millions d’utilisateurs en quelques semaines depuis mars. Tapsko ne semble pas s’inquiéter de possibles pertes de temps engendrée par la socialisation sur de telles applications logicielles.

Source: Tsepko, Alex, “4 Ways The Future Of Work Will Change After COVID-19“, Medium – Entrepreneur’s Handbook, 13 mai 2020

Trimestre d'été: hausse des inscriptions dans les universités du Canada anglais
Interne - Intégrer l'intelligence artificielle à la formation: des exemples concrets de projets à l'horizon

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

Donec Donec elit. id odio vel, vulputate,